Retour

Accusé de triple meurtre, Shakti Ramsurrun, devra subir son procès

Le juge Éric Downs de la Cour supérieure du Québec a rejeté la requête en arrêt de procédures de Shakti Ramsurrun en vertu de l'arrêt Jordan jeudi, au palais de justice de Gatineau.

Le juge a assuré que l'affaire Ramsurrun était moyennement complexe et gérée dans un district confronté à délais institutionnels importants.

L'homme est accusé relativement au meurtre de sa conjointe Anne-Katherine Powers, de sa mère, Louise Lebœuf, et de son beau-père, Claude Lévesque, dans le secteur d'Aylmer, en mai 2012.

Son avocat, Me Richard Dubé, avait réclamé un arrêt de toutes les procédures contre lui, en raison des délais de justice trop longs.

Au total, 57 mois se sont écoulés depuis les faits et le procès n'a pas encore eu lieu. Son avocat avait invoqué l'arrêt Jordan pour faire libérer son client. En vertu de cette décision de la Cour suprême du Canada, il ne devrait pas s'écouler plus de 30 mois entre l'inculpation de l'individu et le verdict en cour.

Réaction de la famille des victimes

Anne-Marie Lévesque, dont le père Claude Lévesque, a été assassiné a exprimé son soulagement.

Plus d'articles