Retour

Action Gatineau a choisi sa candidate dans Lac-Beauchamp

Le seul parti politique présent lors de la dernière campagne électorale municipale, Action Gatineau, a choisi Caroline Desrochers comme candidate dans Lac-Beauchamp.

Le siège a été laissé vacant le 19 octobre dernier, alors que le conseiller Stéphane Lauzon a été élu député fédéral dans Argenteuil-La Petite-Nation.

Les candidats qui désiraient représenter le parti avaient jusqu'à hier pour soumettre une déclaration de candidature, dûment signée par 25 membres d'Action Gatineau qui résident dans ce district.

Le président d'Action-Gatineau, Donald Roy, a affirmé par voie de communiqué que d'autres personnes avaient déposé leur candidature.

« Toutefois, pour diverses raisons, elles se sont toutes ralliées. Participer à une investiture requiert un engagement important », a-t-il ajouté.

Caroline Desrochers est actuellement conseillère aux affaires régionales au Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire du Québec.

Action Gatineau officialisera sa nomination le 29 novembre prochain, lors de l'Assemblée d'investiture du parti.

Lutte à prévoir

La fille de l'ex-conseiller, Liza Lauzon, tentera également de se faire élire comme conseillère municipale indépendante.

Cette étudiante de l'Université de Montréal obtient déjà des appuis de la part de conseillers municipaux, notamment de Louise Boudrias.

« On a besoin de plus de gens qui ne sont pas du parti parce qu'on ne croit pas en la nécessité d'avoir un parti au conseil municipal », avait-elle affirmé il y a quelques semaines.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin, et chef d'Action Gatineau, s'était questionné quant à lui sur les vraies motivations qui poussent les indépendants à s'organiser.

« Rester indépendant est-ce que ça veut dire que c'est contre Action Gatineau? Si c'est contre Action Gatineau, est-ce qu'on est juste contre le parti ou on propose quelque chose d'autre? Pour moi l'idée, d'un parti c'est justement un groupe qui se rassemble, qui propose une vision et qui demande aux gens de l'appuyer, qui applique son programme et qui ensuite rend des comptes », avait répliqué le maire.

Quoi qu'il en soit, le résultat de cette élection partielle donnera le ton à la prochaine campagne électorale.

Si les indépendants l'emportent, ils pourront dire que les citoyens ne veulent pas d'un parti politique alors qu'en cas de victoire d'Action Gatineau, le maire et son équipe pourront affirmer leur légitimité comme formation politique municipale.

La date de l'élection partielle n'a pas encore été fixée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine