Retour

Agrandissement du Château Laurier : le promoteur voit plus petit

Le propriétaire du Fairmont Château Laurier au centre-ville d’Ottawa a présenté, jeudi, un nouveau projet d’agrandissement de son hôtel moins imposant que les deux précédents.

Larco Investments Ltd. propose dorénavant la construction d'une seule aile à l'arrière de l'hôtel, à l'endroit où est présentement situé le stationnement. Cette aile sera haute de huit étages, comprenant 171 suites.

Les deux premiers concepts prévoyaient deux ailes. Le concept original proposait des complexes de 11 et 12 étages comprenant 218 suites. Le deuxième concept était comme le premier, mais un peu plus petit.

Le troisième concept est, comme le premier et le deuxième, de facture moderne. La nouvelle aile est toutefois toute de verre et d'acier blanc. Elle est aussi large que l'édifice patrimonial, mais ne cache pas son toit.

« On a vraiment une distinction entre les deux, ce n’est plus un édifice qui est rattaché à l’édifice original, on voit très bien que c’est séparé. C’est plus petit et ça permet qu’on puisse voir le Château Laurier qu’on soit sur le pont Alexandra, qu’on soit sur le canal [Rideau], [qu'on soit] au Parlement, qu’on soit devant le Château Laurier », a précisé la porte-parole de Larco Investments, Suzanne Valiquet.

Le rez-de-chaussée comprendra un immense foyer de verre, au lieu de suites, contrairement à ce que le premier projet d'agrandissement proposait.

Le nouveau stationnement de 370 places sera souterrain.

Une troisième mouture à la suite de nombreuses critiques

Les architectes de Larco Investments avaient été obligés de retourner deux fois à leur table à dessin, après avoir présenté une première et une deuxième moutures qui avaient été fortement décriées par le public et le maire Jim Watson.

Selon le propriétaire du Château Laurier, cette nouvelle proposition répond aux critiques des opposants des deux premiers concepts et respecte les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada.

Mais malgré les modifications proposées, certaines inquiétudes persistent.

« Je trouve que c’est encore une grosse masse de verre et de matériaux très modernes que l’on tente d’intégrer […] Il ne faut jamais oublier que le coeur du débat, c’est la protection du patrimoine pour un bâtiment qui est, avec le Parlement, le plus iconique de la Ville d’Ottawa », a souligné le président de la Société d'histoire de l'Outaouais, Michel Prévost.

Le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, a lui aussi encore des doutes par rapport au concept.

« Je veux entendre du public au niveau des matériaux qui sont utilisés [… ] Il y a des éléments à travailler, il n’y a aucune question là », a dit M. Fleury, qui est néanmoins heureux de constater que le promoteur a tenu compte de certaines préoccupations du public.

Le public pourra d'ailleurs prendre connaissance de la troisième proposition d'agrandissement lors d'une journée portes ouvertes le 28 février.

La construction de la nouvelle aile pourrait commencer en 2019, si toutes les approbations requises sont accordées.

Avant/après

1. Vue de la rue Rideau

Pour voir sur votre mobile, cliquez ici 

2. Vue du pont de la rue Wellington

Pour voir sur votre mobile, cliquez ici

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine