L'entraide coule dans les veines d'Akuol Luala. Reconnaissante, elle s'évertue à rendre au centuple au quartier défavorisé qui lui a permis de s'épanouir : la Basse-Ville d'Ottawa. L'auteure-compositrice-interprète Mia Kelly souhaite souligner l'engagement social remarquable de cette jeune femme impliquée au coeur de sa communauté.

Un texte de Stéphanie Rhéaume

Nom : Akuol Luala

Âge : 23 ans

Occupation : Étudiante en philosophie

Ses origines : Akuol est née en Égypte, alors que ses parents ont fui la guerre au Soudan du Sud. Elle est venue s’installer à l’âge de trois ans avec sa famille à Gatineau, avant de déménager ensuite du côté d’Ottawa.

Fait remarquable : Adolescente, Akuol Luala a participé au programme d’engagement communautaire Arts en folie pour lequel elle a conçu notamment une capsule vidéo sur le racisme. Près de 10 ans plus tard, elle fréquente assidûment cet organisme à titre de mentore. Elle continue de déployer ses énergies pour déconstruire les mythes entourant la pauvreté et la différence.

Projet à venir : Après l’obtention de son diplôme ce printemps, la jeune femme compte consacrer du temps à la poésie, une passion qu’elle juge avoir négligée. Mais son profil humanitaire la mènera inlassablement à s’impliquer localement. « C’est ça, le but ultime, c’est d’aider. Si je peux le faire, je vais prendre n’importe quel chemin pour arriver à mon but », conclut-elle.

Akuol Luala est le choix de Mia Kelly.

À lire demain :

Le choix de Mia Kelly? La femme de tête Christine Saber.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine