Retour

Alain Moussi, le Canadien devenu la relève des films d’arts martiaux

Jean-Claude Van Damme, Mike Tyson, Christophe Lambert : les grands noms ne manquent pas dans Kickboxer Retaliation, sorti à la fin de janvier aux États-Unis. Or, le premier rôle est tenu par le Canadien Alain Moussi.

Ce spécialiste de 36 ans du jiu-jitsu se glisse dans la peau de Kurt Sloane pour la deuxième fois. Après avoir vengé son frère en affrontant le redoutable Tong Po (Dave Bautista) dans Kickboxer : vengeance (2016), voilà le champion américain forcé de combattre un nouvel adversaire dans l’espoir de recouvrer sa liberté après avoir été fait prisonnier par Thomas Moore (Christophe Lambert).

Un cauchemar sans fin pour Kurt Sloane, mais un rêve pour Alain Moussi, qui incarne le personnage que son héros d’enfance, Jean-Claude Van Damme, a interprété pour la première fois en 1989.

En racontant ses souvenirs, l'acteur est impeccable même s’il venait d’enchaîner simulations de combat, sauts, coups de pieds et prises de catch pour les besoins de la télévision.

L’obsession du grand écart

Si la première version de Kickboxer est son film préféré de Jean-Claude Van Damme, c’est néanmoins Bloodsport, autre fiction mettant en valeur la vedette belge, qui a changé la vie du natif de Libreville, au Gabon.

« Je n’avais jamais vu un homme faire le grand écart. C’est devenu mon obsession. Je me rappelle, je regardais des dessins animés à la maison, puis je me mettais en grand écart et je forçais, pendant une demi-heure », raconte-t-il comme si c’était hier.

Le long métrage de 1988 l’a poussé à s’initier au jiu-jitsu. Il a décroché sa ceinture noire à 15-16 ans. Le jeune d’Ottawa a ensuite enchaîné les spectacles sur scène, avant d’ouvrir sa propre école, à 23 ans.

Quelques années plus tard, une rencontre avec Jean Frenette, ancien champion du monde en karaté devenu coordonnateur de cascades, lui a permis de mettre les pieds sur les plateaux de cinéma. Après quelques essais, Alain Moussi est devenu la doublure d’Henry Cavill dans Les immortels (2011) de Jai Courtney dans L’escadron suicide (2016) ou encore de Hugh Jackman dans X-Men: Apocalypse (2016).

En 2013, un autre homme l’a fait changer de dimension. Le producteur Dimitri Logothetis souhaitait faire revivre l’univers de Kickboxer et Alain Moussi était son choix pour reprendre le rôle de Kurt Sloane. Le Canadien a ainsi fait ses débuts en tant qu’acteur aux côtés de Georges St-Pierre, Dave Bautista et… Jean-Claude Van Damme.

Une scène de combat entre l’élève et le maître, tournée sous la pluie, illustre la passation de pouvoir. Elle a aussi permis au novice de prendre conscience du chemin parcouru.

Le conseil de Jean-Claude Van Damme

Les deux hommes, qui se sont retrouvés dans Kickboxer: Retaliation, ont développé une belle complicité, selon Alain Moussi.

« Son meilleur conseil [de Van Damme] a été d’améliorer mon jeu le plus possible, d'engranger de l’expérience, de prendre des cours, parce que c’est ça qui va faire la différence à long terme », indique-t-il.

Le nouveau film de Logothetis a également permis à Alain Moussi de faire connaissance avec Mike Tyson, « une force de la nature » à laquelle il s’est confronté lors d’une scène où les coups vus à l’écran n’ont rien de faux.

Là encore, Alain Moussi a eu l’occasion de glaner quelques astuces, non sur son interprétation cette fois, mais sur sa gestion de la distance dans ses combats.

« Je savais qu’il y avait des millions de personnes qui auraient voulu être à ma place, dit-il. C’était comme de l'entraînement privé du bonhomme! »

Alors que l’efficacité des combats de Kickboxer: Retaliation a été saluée par plusieurs critiques aux États-Unis, un troisième film, Kickboxer: Armageddon, devrait prendre l’affiche en 2018.

« J’ai déjà lu le scénario, c’est écœurant », assure Alain Moussi. L’acteur canadien commencera le tournage en mars.

Avec les informations de Louis-Philippe Ouimet

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine