Retour

Allégation d'inconduite à l'Université d'Ottawa : la FEUO réagit

La Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa (FEUO) réplique dans le dossier d'allégation d'inconduite visant un club géré par des étudiants. Le club en question a même été suspendu de la Fédération. 

Mardi, l'Université d'Ottawa avait annoncé le lancement d'une enquête interne, après avoir reçu un rapport anonyme faisant état d'inconduite, dont elle n'a pas précisé la nature.

Après avoir manifesté de la surprise, mardi, à la suite de la diffusion du communiqué de l'Université, la FEUO soutient maintenant qu'elle était au courant de la situation. 

Par voie de communiqué, mercredi, l'organisation étudiante fait référence à un courriel anonyme reçu le 7 novembre « indiquant qu'une agression sexuelle aurait eu lieu au sein d'un club étudiant inscrit sous la FEUO ».

La Fédération déplore que l'Université n'ait pas été plus précise quant au choix du vocabulaire dans un document adressé aux médias, « ce qui délégitime les expériences des survivants d'agression sexuelle », estime la FEUO.

En outre, dans son communiqué, la FEUO contredit les propos de l'administration, qui soutenait que le club visé était indépendant des Services des sports de l'Université.

« Le club en question est formé majoritairement [d']athlètes-étudiants interuniversitaires Gee-Gees. [...] Le Service des sports de l'université est en effet impliqué dans cette situation, puisque le présumé agresseur dans le courriel anonyme est un athlète-étudiant interuniversitaire », précise le communiqué.

L'organisation étudiante souligne par ailleurs qu'elle a rencontré l'administration de l'université à plusieurs reprises dans le dossier.

Pas d'accusation

Mardi, l'administration de l'Université d'Ottawa affirmait avoir été informée d'allégationS d'inconduite le 11 novembre dernier, bien que les faits reprochés se soient produits en février.

La police a fait enquête, mais n'a déposé aucune accusation, avait précisé l'établissement.

L'Université a décidé d'embaucher un enquêteur indépendant pour examiner l'allégation et l'aider à déterminer si d'autres mesures devaient être prises.

Rappelons que la saison 2014-2015 du programme de hockey masculin universitaire avait été suspendue à la suite d'une enquête indépendante, relative à des allégations d'agressions sexuelles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine