Retour

Alouettes-Rouge et Noir : 5 points à surveiller

Les Alouettes (2-2-0) se sont tirés d'affaire lors de la première portion de la saison, enregistrant deux victoires en quatre matchs face à des formations de la puissante Division ouest. Les Montréalais amorceront le deuxième segment du calendrier, mercredi, contre le Rouge et Noir (0-3-1), à Ottawa.

Un texte de Félix St-Aubin

Les champions en titre n'ont toujours pas goûté à l'ivresse de la victoire depuis leur triomphe à la Coupe Grey contre les Stampeders de Calgary, au mois de novembre. Leurs deux prochaines rencontres, face aux Moineaux mercredi et contre les Argonauts de Toronto (2-2-0) lundi, sont d'une importance capitale.

Voici donc cinq points à surveiller à quelques heures du premier affrontement de la campagne entre les Alouettes et le Rouge et Noir.

Le receveur de passes Ernest Jackson renouera avec ses anciens coéquipiers et supporteurs à la Place TD. Il a défendu les couleurs du Rouge et Noir lors des deux dernières années avant d'apposer son nom au bas d'un contrat avec les Alouettes à titre de joueur autonome.

Les partisans ottaviens conservent de précieux souvenirs de Jackson, qui a compilé 2261 verges et 15 majeurs sur 172 attrapés en 35 duels. Le jeu qui définit son passage à Ottawa est sans contredit sa réception pour un touché lors de la prolongation du match de la Coupe Grey.

Jusqu'ici, l'ailier éloigné a été bien discret sous son nouvel uniforme. Des 185 verges amassées en 2017, 118 proviennent de la dernière confrontation contre les Stampeder (2-1-1). L'état-major montréalais s'attend assurément à une plus grande contribution de Jackson.

Un retour dans la capitale nationale lui sera peut-être salutaire.

Le meneur au chapitre des verges au sol Tyrell Sutton ne foulera pas le terrain de la Place TD. Il a subi une contusion à un mollet contre Calgary, ce qui a ouvert la porte à son substitut, Brandon Rutley.

Cette blessure à Sutton a permis à Jacques Chapdelaine de mettre en place son système d'alternance à la position de demi à l'attaque. Avant même que la saison ne s'amorce, l'entraîneur-chef avait affirmé qu'il favoriserait ce type d'approche afin de reposer son porteur de ballon partant.

La semaine écourtée entre les deux confrontations est donc une occasion propice pour envoyer Rutley dans la mêlée. L'athlète de 28 ans aura toutefois fort à faire pour maintenir le rythme effréné de son équipier.

Le coordonnateur défensif Noel Thorpe pourra compter sur la présence de Jonathon Mincy. Le demi défensif reprendra sa place dans la formation après avoir raté deux rencontres en raison d'une commotion cérébrale.

Le produit des Tigers de l'Université Auburn a impressionné au cours des deux premiers affrontements du calendrier. Il a signé une interception, en lever de rideau contre les Roughriders de la Saskatchewan (1-2-0), et a obtenu 11 plaqués.

Le retour de Mincy dans l'unité défensive se produit à un moment idéal puisque Trevor Harris fait fonctionner l'attaque ottavienne à plein régime après quatre matchs.

Le quart du Rouge et Noir fait le nécessaire cette saison pour offrir une occasion à sa troupe de l'emporter. Ottawa a récolté 116 points en 4 confrontations (29 points par rencontre), ce qui aurait habituellement dû lui permettre de briser la glace dans la colonne des victoires.

Ce n'est cependant pas le cas. Des ratés au sein du bataillon défensif ont porté ombrage aux performances de Harris et font en sorte que les représentants de la capitale nationale sont toujours en quête d'un premier gain.

L'Américain se classe parmi l'élite de la LCF pour le taux de passes complétées (71,5 %; 3e rang), les verges aériennes (1379; 3e rang), les passes de touché (8; 1er rang) et la cote d'efficacité (109,7; 2e rang) chez les pivots partants.

Le receveur éloigné Greg Ellingson, auteur d'un minimum de cinq attrapés par match, est la cible favorite de Harris. Ses 30 réceptions et les 43 relais tentés à son endroit sont des sommets dans le circuit Ambrosie.

Quelques jours après avoir surpassé Ben Cahoon au 6e échelon de l'histoire de la LCF pour les verges par la voie des airs, Nik Lewis pourrait atteindre une autre marque digne de mention face au Rouge et Noir. Seulement 5 attrapés le séparent effectivement du mythique plateau des 1000.

Trois receveurs de passes peuvent se targuer d'avoir accompli ce fait d'armes : Geroy Simon (1029 réceptions), Ben Cahoon (1017 réceptions) et Terry Vaughn (1006 réceptions). Si Lewis maintient son rythme de production, il devrait occuper le sommet de cette liste d'ici la fin du calendrier.

L'imposant demi inséré de 35 ans rend de fiers services aux Moineaux depuis son embauche en tant que joueur autonome, en 2015. Il compte 190 réceptions en 40 duels pour des gains de 2073 verges.

Il va sans dire que Lewis remplit à merveille son rôle de complément offensif sur les courtes distances.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine