Retour

Aménagement des berges à Wakefield : « On a coupé la poire en deux »

Les membres du conseil municipal de La Pêche se sont entendus, lundi, pour abandonner le règlement d'emprunt controversé qui devait contribuer à financer l'aménagement des berges de la rivière Gatineau, à Wakefield.

Au lieu d'un emprunt de 400 000 $ remboursable sur 25 ans, les conseillers ont plutôt opté pour un emprunt de 200 000 $ remboursable sur 15 ans.

Le projet de revitalisation des berges de la Baie de Wakefield serait donc de nouveau sur les rails. Ce dernier prévoit notamment « la réparation et l'amélioration de certaines installations comme les toilettes, le stationnement, les chemins pédestres, les clôtures, l'accès à l’eau le long de la rivière dans la Baie de Wakefield, depuis la table tournante jusqu’au Parc Geggie et Parc de la Paix », peut-on lire sur le site de la Chambre de commerce de Wakefield - La Pêche.

Ces améliorations doivent permettre de créer un lien et un accès sécuritaires aux parcs municipaux et aux abords de la rivière dans la Baie de Wakefield.

« On a coupé la poire en deux », a dit le conseiller Michel Gervais, qui s'était opposé au règlement d'emprunt initial.

Le conseiller estime qu'il reste encore beaucoup d'éléments à préciser. Il s'interroge notamment sur les coûts d'entretien et de gestion du projet de revitalisation. « Les gens veulent savoir combien [d'argent] sera investi », a-t-il fait valoir.

Les élus de La Pêche se prononceront le 20 février sur le règlement d'emprunt. S'il est adopté, un registre sera ouvert aux citoyens pour une consultation populaire.

Le coût total du projet est évalué à un million de dollars.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine