Retour

Amnistie sur les armes à feu : une première pour la Police provinciale de l'Ontario

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a lancé dimanche un programme d'amnistie sur les armes à feu. Cette campagne s'adresse à ceux qui souhaitent se départir de leurs armes et à ceux qui en possèdent illégalement.

C'est la première fois que la PPO organise une telle campagne. En plus des armes, les Ontariens peuvent aussi se débarrasser de munitions et d'accessoires. Pour cela, ils doivent contacter la police qui enverra des agents récupérer les armes en toute sécurité.

Selon le sergent Kerry Schmidt, le risque est que ces armes à feu se retrouvent dans les mains de criminels si la police ne les récupère pas. Il explique que le nombre d'armes dérobées a augmenté ces derniers mois.

La police veut donc en aviser le public et l'encourager à la contacter pour que des agents aillent chercher les armes qui ne sont plus utilisées. Pendant l'amnistie, ceux qui détenaient des armes illégalement ne feront pas l'objet d'accusations.

Dans un communiqué, la PPO précise qu'il n'y aura toutefois pas d'amnistie pour les personnes qui rendent des armes qui ont été utilisées pour commettre un crime.

La PPO ne s'est pas fixé d'objectif précis sur le nombre d'armes à collecter.

Le programme d'amnistie de la PPO qui a débuté le 1er avril se poursuit jusqu'à la fin du mois.

Plus d'articles