Retour

Appel à la prudence après la crue de la rivière Blanche

Deux incidents survenus en une dizaine de jours dans la rivière Blanche, à Val-des-Monts, préoccupent les autorités. Les crues printanières et les précipitations abondantes font en sorte que le débit des cours d'eau est plus élevé qu'à la normale en cette semaine de prévention de la noyade.

En dix jours à peine, près du chemin des Chutes, un kayakiste a d'abord chaviré et est resté coincé dans la rivière Blanche. Par la suite, une adolescente et son frère ont été emportés par le courant en tentant de récupérer une chaussure.

L'accès à la rivière est pourtant interdit.

Le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin, appelle à la prudence.

« Le courant ici dans le parc Marc-Carrière est très élevé cette année. Alors, j'avise la population de ne pas s'aventurer dans ces cours d'eau. D'ailleurs, ce n’est pas prévu pour la baignade », rappelle-t-il.

Les précipitations abondantes qui caractérisent le printemps et l'été 2017 génèrent un courant bien plus fort qu'à la normale dans de nombreux cours d'eau de la région.

Ceci fait dire au directeur du Service des incendies de Val-des-Monts, Francis Lacharité, que même les plans d'eau connus sont à éviter.

Selon la Société de sauvetage du Québec, la population doit prendre conscience des risques et modifier ses habitudes.

« La rivière dans laquelle je me suis baigné la saison dernière n'est plus la même en fonction de la principale saison qu'on a maintenant, pour la simple et bonne raison qu'il y a des embâcles qui se sont déplacés », indique son directeur général Raynald Hawkins.

Si le nombre total de noyades diminue au Québec, il augmente dans les rivières, qui sont les tristes témoins de 4 noyades sur 10, selon la Société de sauvetage.

D'après le reportage de Catherine Lanthier

Plus d'articles

Commentaires