Retour

Appels d'urgence des incendies: la Ville de Hawkesbury est prête à négocier

La Ville de Hawkesbury s'apprête à négocier de nouveaux contrats avec les six municipalités qui utilisent toujours son service de répartition des appels d'urgence des incendies.

Un texte de Denis Babin

Il s'agit des Cantons de Champlain, de Hawkesbury-Est et d'Alfred-Plantagenet, du Village de Casselman, ainsi que des Villes de La Nation et de Russell.

Mardi soir, les élus de Hawkesbury ont annoncé la création d'un comité spécial dont le mandat sera de mener les négociations.

« On vous prépare quelque chose. On vous l'envoie aussitôt que possible. Si tout est acceptable, on signe l'entente. End of story », a lancé la mairesse de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, à ses collègues.

Si nécessaire, le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien, pourrait agir à titre d'intermédiaire pour faciliter les discussions.

« C'est un processus qui pourrait être long et laborieux. Moi, je suis prêt à participer et à faire les efforts nécessaires pour faire avancer ce dossier-là, parce que ça n'a tout simplement plus d'allure », a affirmé M. Parisien.

Des infrastructures de communication désuètes

Cette histoire a commencé à l'hiver 2015, lorsque certaines municipalités clientes de Hawkesbury se sont mises à étudier la possibilité de joindre le service de la Ville d'Ottawa, avec l'espoir de réaliser des économies.

Mais cet été, la Ville d'Ottawa a indiqué aux municipalités en question qu'elles devaient, dans un premier temps, mettre à jour leurs infrastructures de communication pour être capables ensuite de se brancher à son système de répartition.

Jeanne Charlebois « optimiste »

De son côté, la mairesse de Hawkesbury n'est pas encore prête à baisser les bras.

Jeanne Charlebois est d'avis que le système offert par sa Ville constitue un bon « plan B », si jamais les négociations avec Ottawa devaient être semées d'embûches.

« Je suis très optimiste. Les négociations avec Ottawa ne sont pas commencées. Il y a beaucoup d'inconnus. Nous, entre-temps, notre service continue », a-t-elle indiqué.

Rappelons que le contrat liant Hawkesbury et ses clientes vient à échéance à la fin du mois de février 2017.

Plus d'articles