Retour

Après une année difficile, l'état de santé de Jonathan Pitre s'améliore

Dans un message publié sur Facebook, lundi, la mère de Jonathan Pitre revient sur une année aussi douloureuse que prometteuse pour son fils, qui est atteint de l'épidermolyse bulleuse.

L'an dernier, l'adolescent de l'Est ontarien et sa mère, Tina Boileau, se sont rendus au Minnesota pour suivre un traitement expérimental. Jonathan a subi deux greffes de moelle osseuse, la première n'ayant pas fonctionné.

Sur Facebook, Mme Boileau, qui est sa donneuse, explique que le choix de suivre un traitement expérimental a été difficile, puisqu'il n'était pas exempt de risques. Mais depuis la seconde greffe, l'état de santé de Jonathan s'améliore.

« La peau de Jonathan se cicatrise comme elle ne l'a jamais fait auparavant », peut-on lire dans son message. « Les grosses plaies ouvertes diminuent de taille, d'autres plaies chroniques sont complètement fermées. »

Le jeune homme, qui souffre néanmoins de problèmes de vésicule biliaire, semble sur la bonne voie, selon sa mère.

« Nous pensons avec l'équipe de médecins que c'est un tournant dans le rétablissement de Jonathan », poursuit Mme Boileau, dont le texte est accompagné de photos montrant la peau meurtrie de son fils.

Elle termine son message en disant qu'elle rêve du jour où Jonathan lui dira que toutes ces épreuves en auront valu la peine.

Plus d'articles

Commentaires