Retour

Après une rentrée chaotique, OC Transpo procède à des ajustements sur son réseau

Si la rentrée a été difficile, hier, pour les usagers d'OC Transpo, ces derniers peuvent se réjouir : le transporteur public ottavien a procédé à des ajustements sur son réseau.

Après s'être excusée publiquement, hier, pour les retards et les désagréments subis par les usagers, la direction d'OC Transpo peut se vanter d'avoir offert un service sans anicroche, aujourd'hui, pendant l'heure de pointe du matin.

Des changements ont été effectués à la station Hurdman, où la majorité des retards se sont produits mardi.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, s'était dit mécontent des ratés du service. Il se dit maintenant rassuré pour la suite des choses, puisque les problèmes semblent avoir été corrigés.

Le président de la Commission du transport en commun, Stephen Blais, a rappelé que même si la circulation automobile est ralentie par la multiplication des chantiers de construction cet automne, le service d'autobus reste la meilleure option pour se déplacer dans la capitale nationale.

La direction d'OC Transpo compte d'ailleurs sur une hausse de 2 % de son achalandage, ce qui permettra de redresser ses finances l'an prochain.

Patience à Gatineau

La Société de transport de l'Outaouais (STO) a connu ses plus importants retards de la semaine de rentrée, ce matin.

En raison de ralentissements au centre-ville, les autobus du transporteur ont accusé une moyenne de 20 minutes de retard, durant l'heure de pointe, sur la plupart des circuits.

Des travaux routiers et des réductions de voies seraient en partie responsables des ralentissements.

La STO rappelle qu'en cette période de rentrée, il faut entre deux et trois semaines avant que la situation ne se stabilise sur les routes.

D'après des informations de Gilles Taillon et de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires