Retour

Aréna Guertin de Gatineau : visite guidée d'un bâtiment en train de s'effondrer?

Depuis des mois, la Ville de Gatineau cherche activement à remplacer le vieil aréna Robert-Guertin. Le maire a répété plusieurs fois que le toit de l'édifice, construit en 1957, était sur le point de s'effondrer. L'aréna sera démoli en 2018, mais d'ici là, la Municipalitlé doit continuer à investir pour permettre aux Olympiques d'y jouer.

Un texte de Marie-Lou St-Onge

La Ville de Gatineau a ainsi dû investir plus d'un million de dollars dans les dernières années, afin de maintenir l'aréna Guertin dans un état acceptable. Ces coûts excluent l'entretien régulier de l'aréna par les cols bleus.

La toiture de l'édifice nécessite également des inspections annuelles, afin de s'assurer de sa solidité.

Des vis ont d'ailleurs dû être ajoutées sur des poutres, dans la charpente du toit, à la suite des recommandations de la firme d'experts responsable des inspections.

De plus, la membrane extérieure du toit fera bientôt l'objet d'inspections pour s'assurer de son étanchéité.

Un entretien minimal

Depuis le début des années 2000, la Ville de Gatineau a cessé d'investir dans l'aréna Guertin. La Municipalité se contente d'effectuer le minimum d'entretien, selon le responsable de la section des arénas à la Ville, Gilles St-Louis.

Chaque année, les planchers, les bancs et les estrades sont repeints. Toutefois, des mises aux normes ont été évitées, grâce à des ententes avec la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

L'organisme a en effet accepté certains compromis, puisque l'aréna est voué à la démolition.

Par exemple, dans le cadre des Jeux de la francophonie en 2001, Gatineau avait dû ajouter une sortie de secours, au coût d'un million de dollars. Sans cette entente avec la Régie du bâtiment, les normes auraient plutôt exigé deux sorties d'urgence et des dépenses supplémentaires.

Si la Ville de Gatineau décide de maintenir en place l'aréna Guertin, d'importantes mises aux normes seraient nécessaires.

Plus d'articles

Commentaires