Retour

Arénas vétustes à Gatineau : que faire des installations ?

La Commission des sports des loisirs et de la vie communautaire de Gatineau s'est réunie sur le dossier des arénas de quartier. Une première rencontre où l'étude qui recommande de démolir la moitié des arénas existants était à l'ordre du jour. Que faire avec ces arénas?

Plusieurs associations sportives se demandent si les recommandations qui émaneront de cette commission permettront de vraiment répondre aux besoins grandissants à Gatineau.

À l'aréna Cholette comme partout ailleurs à Gatineau les associations sportives se partagent quotidiennement les heures de glace. Ces heures sont de plus en plus convoitées en raison de la croissance démographique, mais aussi parce que de plus en plus de sports de glace souhaitent se développer.

Ce qui inquiète les associations, c'est que le rapport étudié par la commission recommande de démolir ou de vendre 5 des 10 arénas municipaux et de les remplacer par des centres multiglaces. Le nombre total de surfaces glacées pourrait demeurer inchangé.

« Si on demeure au même nombre, il y a un manque à gagner », explique le président de l'association de ringuette de Gatineau, Yvon Brault. « Il faut pousser plus loin et il faut que la ville mette un effort supérieur à ce qu'ils font déjà. »

La Commission des sports et des loisirs assure qu'elle tiendra compte des besoins des associations. L'important pour son président, Marc Carrière, c'est de déterminer ce que la ville doit faire de ses bâtiments vieillissants.

Toujours selon le rapport, rénover ou remplacer pourrait coûter plus de 25 millions de dollars.

Lors du dernier conseil de l'été, le maire a soutenu que de se pencher sur l'avenir des arénas est une perte de temps tant que le dossier Guertin, qui pourrait ajouter des surfaces de glace, n'est pas réglé.

Le conseil en a décidé autrement.

« Il faut des scénarios pour être capable de faire face à ce qui se passe actuellement », explique Marc Carrière.

La commission présidée par Marc Carrière doit faire ses recommandations d'ici la fin de l'année.

Selon le reportage de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires