Retour

Arnprior aura son école catholique de langue française

Une nouvelle école élémentaire catholique de langue française verra le jour à Arnprior.

C'est ce qu'a fait savoir, lundi, le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) à la suite de l'annonce du financement de 498 millions du ministère de l'Éducation de l'Ontario pour la construction de 30 écoles et la réfection de 26 autres dans la province.

L'école d'Arnprior, qui pourra accueillir 250 élèves, offrira une éducation en français à des élèves qui n'y ont pas accès actuellement. La plus proche école de langue française existante est celle de Saint-Rémi, située dans le secteur de Kanata à Ottawa, à 50 km d'Arnprior.

Le nouvel établissement, qui accueillera les élèves de la maternelle à la 8e année, abritera également une garderie de 36 places.

« Les familles auront accès à une école dans leur communauté et n'auront plus à voyager de grandes distances pour obtenir une éducation catholique de langue française pour leurs enfants », a souligné le président du CECCE, Denis Poirier, par voie de communiqué.

Le CECCE prévoit l'acquisition d'un terrain de 6 acres pour mener à bien le projet. L'ouverture de l'école est prévue pour août 2017.

Première pelletée de terre à Orléans

 

Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est a procédé à la première pelletée de terre lundi après-midi. Photo : Gracieuseté du CECCE

Par ailleurs, le CECCE a annoncé, lundi, le début des travaux de construction d'une nouvelle école élémentaire catholique de langue française dans le secteur d'Orléans, sur la promenade des Aubépines.

Le nouvel établissement évalué à 14,7 millions de dollars permettra d'accueillir 412 élèves et de pallier le problème de surpeuplement à l'École élémentaire catholique Alain-Fortin.

Une garderie de 39 places sera intégrée à la nouvelle école, qui doit ouvrir ses portes en août 2016.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine