Le procès pour le meurtre de Jagtar Gill a débuté, vendredi, au palais de justice d'Ottawa. Mme Gill a été retrouvée morte dans sa résidence du quartier Barrhaven, le 29 janvier 2014. Son mari et sa présumée maîtresse, une voisine du couple, sont tous les deux accusés de meurtre prémédité.

Un texte de Angie Bonenfant

Le mari de cette femme qui a été retrouvée battue et poignardée à mort dans leur maison en 2014 « détestait sa femme », selon ce qu'a allégué la Couronne lors de l'ouverture du procès, vendredi.

La composition du jury a été longue et difficile. Les avocats ont questionné 480 candidats pendant quatre jours. Le drame a hautement été médiatisé. Le défi était de trouver des citoyens aptes à être jurés et sans parti pris.

Parmi le jury, trois femmes ont demandé à être exemptées parce qu'elles ne se sentaient pas capables d'examiner des éléments de preuve impliquant une grande violence.

Durant le processus, les accusés ont été placés chacun à une extrémité du banc des accusés. Gurpreet Ronald a pris beaucoup de notes et a ignoré totalement la présence de son présumé complice. Bhupinderpal Gill, par contre, a posé régulièrement son regard sur sa coaccusée tout en suivant ce qui se passait en cour.

LA VICTIME

Jagtar Gill était une mère de famille de 43 ans sans histoire. Elle a été retrouvée morte dans le salon de sa résidence avec le cou et les bras lacérés par un couteau. Elle a aussi été frappée à la tête avec une barre de métal. C'est sa fille de 15 ans qui a fait la macabre découverte. Mme Gill vivait avec son conjoint, ses trois enfants et ses beaux-parents dans la résidence familiale de la rue Brambling Way, à Ottawa, depuis environ 18 mois. Aucune trace d'infraction n'avait été relevée sur les lieux. 

LA PRÉSUMÉE MAÎTRESSE

Gurpreet Ronald est une mère de famille, employée de OC Transpo de 37 ans. Elle aurait entretenu une relation extraconjugale depuis plusieurs années avec Bhupinderpal Gill, l'époux de la victime. Elle a été arrêtée cinq semaines après le meurtre. Elle a été formellement inculpée de meurtre prémédité le 9 avril 2014. Mme Ronald et son conjoint côtoyaient la victime régulièrement. Les enfants des deux familles avaient l'habitude de jouer ensemble. C'est elle qui aurait porté les coups mortels.

LE MARI

Bhupinderpal Gill, l'époux de Jagtar Gill, est chauffeur d'autobus chez OC Transpo et âgé de 40 ans. Le jour même du drame, il fêtait son 17e anniversaire de mariage avec Jagtar Gill. Il aurait été considéré comme un suspect depuis le début par la police d'Ottawa. Il a d'ailleurs fait l'objet d'une filature après le meurtre. Les policiers l'auraient aperçu en train de se débarrasser de l'arme du crime dans un secteur boisé, près de son domicile.

LA THÈSE DE LA COURONNE

La Couronne soutient que les présumés amants auraient comploté pour tuer l'épouse de M. Gill. Ce dernier aurait dit qu'un divorce entre lui et sa femme n'était pas une option. Les deux amants auraient gardé contact dans les deux heures suivant le meurtre et se seraient rencontrés après l'assassinat. Un gant en latex avec le sang de Mme Ronald aurait été retrouvé près du corps de Mme Gill.

LE PROCÈS

Les deux accusés subiront leur procès conjointement devant jury. Ce dernier est composé de cinq femmes et sept hommes. Le procès peut durer jusqu'à sept semaines. La Couronne fera entendre entre 43 et 46 témoins. La défense des accusés sera particulièrement difficile puisqu'ils auront chacun à infirmer la thèse de la Couronne et celle de leur coaccusé. Les deux protagonistes font face à des accusations de meurtre prémédité et à une sentence de prison à vie, sans possibilité de libération avant 25 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine