Retour

Autobus ou automobile : les résidents d'Ottawa-Gatineau divisés sur le meilleur rapport qualité/prix

Les résidents d'Ottawa et de Gatineau sont divisés lorsqu'il s'agit d'évaluer le rapport qualité/prix du transport en commun et de l'automobile. C'est ce que révèle un récent sondage Segma Recherche/Radio-Canada.

Selon les données recueillies, à Gatineau, 34,8 % des personnes sondées croient que le transport en commun est moins avantageux que l'automobile sur le plan qualité/prix.

À l'inverse, à Ottawa, près de 47 % des répondants (46,6 %) estiment que l'utilisation du transport en commun présente un rapport qualité/prix supérieur à l'utilisation de l'automobile. Cette proportion est de 28,4 % chez les répondants de Gatineau.

Les deux côtés de la rive confondues, ce sont un peu plus du tiers (36,6 %) des répondants qui estiment que le rapport qualité/prix du transport en commun est supérieur à celui de l'automobile.

À titre de comparaison :

  • Un abonnement mensuel pour adulte coûte 92 $ avec la Société de transport de l'Outaouais (STO) et 3,60 $ pour un billet à l'unité.
  • Dans les autobus d'OC Transpo, il faut débourser 103,25 $ par mois pour un laissez-passer mensuel pour adulte (circuits réguliers) ou 127,25 $ (circuits express). Le billet comptant coûte 3,55 $ pour un adulte.

Des améliorations à Gatineau, de la stabilité à Ottawa

Par ailleurs, selon ce même sondage, presque la moitié des usagers (50,8 %) du transport en commun à Gatineau considère que le service s'est bonifié depuis un an.

Cette situation n'est pas étrangère aux améliorations apportées au service du Rapibus depuis son entrée en service il y a deux ans, selon le président de la firme Segma Recherche, Raynald Harvey.

La raison pour laquelle on a plus de perception d'amélioration, c'est qu'on partait de beaucoup plus loin dans le cas de Gatineau que dans celui d'Ottawa.
Raynald Harvey, président de la firme Segma Recherche

Le sentiment d'amélioration est beaucoup moins grand à Ottawa, où seulement 27,2 % des usagers estiment que le service de transport s'est amélioré en un an. Un peu plus du tiers (35,5 %) des personnes sondées affirment que le service est demeuré au même niveau.

Les élus ont pris de bonnes décisions

Dans le même ordre d'idées, davantage de répondants gatinois (50,3 %) considèrent que leurs élus ont fait de bons choix en matière de gestion du transport en commun, au cours des cinq dernières années, contre 37,2 % qui estiment le contraire.

« C'est probablement un résultat qui est teinté par l'amélioration dans le service en général, probablement sur le thème plus spécifique du Rapibus », estime Raynald Harvey.

Du côté d'Ottawa, 44,7 % des répondants estiment que les élus ont fait de bons choix. Toutefois, le quart des répondants (24,5 %) ne se sont pas prononcés sur cette question.

« Peut-être que les orientations de développement du transport en commun n'ont pas été aussi claires à Ottawa par rapport à Gatineau », avance M. Harvey.

Plus d'articles

Commentaires