Retour

Autoroute 50 : le député Alexandre Iracà obtient l'appui de son homologue du fédéral Stéphane Lauzon

Le député provincial libéral de Papineau, Alexandre Iracà, peut compter sur l'appui du député fédéral libéral d'Argenteuil-La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, dans le dossier de l'autoroute 50.

M. Lauzon a annoncé lundi, en présence de M. Iracà, qu'il comptait envoyer une lettre au ministre québécois des Transports, Laurent Lessard, pour lui demander de prioriser l'élargissement de l'autoroute 50.

Il affirme avoir l'appui des députés fédéraux de l'Outaouais.

« Une rencontre fructueuse », selon Alexandre Iracà

Le député de Papineau, Alexandre Iracà, s'est dit très satisfait d'avoir pu rencontrer son homologue au fédéral, Stéphane Lauzon.

« On a discuté une bonne heure de l'autoroute 50 », a-t-il expliqué en point de presse lundi après-midi. « J'ai demandé à Stéphane Lauzon de faire la même démarche que j'avais faite auprès de mes collègues, c'est-à-dire de prioriser, au niveau régional, l'élargissement de l'autoroute 50. »

« Je veux que quand l'élargissement va être accompli, on puisse compter sur le fédéral, parce que tout seul, on n'y arrivera pas. Il va falloir qu'on le fasse à deux paliers de gouvernement. Il faut que le plus d'élus locaux possible puissent affirmer que l'A 50 est due pour un élargissement à 4 voies », a ajouté Alexandre Iracà.

Le député est conscient que les coûts de cet aménagement seront élevés, mais il a affirmé ne pas vouloir « trop s'avancer sur les chiffres pour l'instant. »

« Une démarche qui devait être faite », dit Stéphane Lauzon

Le député d'Argenteuil - La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, a indiqué, au cours du même point de presse, qu'il comptait bien appuyer la démarche d'Alexandre Iracà pour un élargissement qui rendrait l'autoroute 50 plus sécuritaire.

La première démarche c'est prioriser le projet, ensuite on verra pour le financement.

Stéphane Lauzon, député fédéral d'Argenteuil - La Petite-Nation

Le député fédéral s'est engagé à envoyer une lettre signée par trois de ses collègues de l'Outouais, au ministre des Transports du Québec, Laurent Lessard, pour mettre l'A 50 dans le Plan québécois des Infrastructures.

Les députés ciblés sont Steve Mackinnon, député de Gatineau, Greg Fergus, député de Hull-Aylmer et Will Amos, député de Pontiac.

La lettre sera envoyé au ministre des Transports québécois d'ici la fin de la semaine, selon M. Lauzon.

Plus d'articles