Retour

Autoroute 50 : une pétition est homologuée par l'Assemblée nationale

La sécurité sur l'autoroute 50 s'invite encore à l'Assemblée nationale du Québec. Une pétition a été officiellement lancée pour que des travaux touchant à la sécurité routière commencent dans les plus brefs délais.

En entrevue à l'émission Les Matins d'ici, l'une des instigatrices de la pétition, Julie Ouellette, souhaite que les nombreuses promesses du passé se matérialisent une bonne fois pour toutes.

Le gouvernement du Québec a déjà annoncé dans son récent budget que l'autoroute 50 était désormais inscrite dans le Plan québécois des infrastructures (PQI).

« La pétition, dans le fond, c'est simplement que [...] nous, on veut vraiment prioriser le dossier. Il y a eu beaucoup de promesses dans le passé et on veut juste que cette fois-ci, ce soit la bonne », explique Mme Ouellet.

Le gouvernement Couillard s'est engagé à doubler les voies dans les prochaines années, mais d'ici là, soutient Julie Ouellet, des travaux peuvent être effectués pour améliorer la sécurité routière.

Elle évoque notamment des glissières de béton qui doivent être installées et l'amélioration de l'éclairage.

Les auteurs de la pétition ont reçu l'appui du député d'Argenteuil, Yves Saint-Denis, pour que l'Assemblée nationale accepte officiellement la pétition.

Plus de 200 signatures ont été enregistrées en quelques semaines, mais le groupe compte mener une offensive soutenue dans les prochaines semaines, en allant à la rencontre des habitants des communautés tout au long de l'autoroute.

L'objectif est d'atteindre les 25 000 signatures.

Plus d'articles

Commentaires