Retour

Avez-vous ce qu'il faut pour être un bon père Noël?

Camper le rôle du père Noël peut sembler l'emploi le plus facile au monde, alors que dans les faits, cela ne l'est pas.

« Bien sûr que non », répond du tac au tac, Jennifer Andrews, doyenne de l'École de formation professionnelle des pères Noël, basée à Calgary. « C'est probablement l'un des emplois les plus difficiles qui soit! »

« Lorsque vous chaussez les souliers de l'une des plus grandes personnalités publiques de tous les temps, les attentes sont assez élevées », ajoute-t-elle.

Le père Noël doit être vigilant et rester sur ses gardes.

Jennifer Andrews, École de formation professionnelle des pères Noël

Être le père Noël, rappelle-t-elle, nécessite du doigté et de la sensibilité. Il n'est pas donné à tout le monde de remplir ces importantes fonctions.

Un bon père Noël sait que chaque visite doit être magique.

Jennifer Andrews, École de formation professionnelle des pères Noël

L'École de formation professionnelle de Calgary - communément appelée Santa School en anglais - a justement été mise sur pied pour aider ceux qui le désirent à perfectionner leur art de personnifier Saint-Nicolas.

1. L'argent ne doit pas être un facteur

Il faut que votre décision d'être un père Noël soit basée sur une réelle volonté de remplir ce rôle. « Avant tout, cette décision doit venir de votre coeur », soutient Mme Andrews. « Vos intentions doivent être bonnes, sinon cela se reflétera dans votre jeu. Vous devez répandre de la joie, même dans les circonstances les plus troublantes. »

2. La ressemblance physique seule ne suffit pas

Bien sûr, vous devez posséder le physique de l'emploi, mais ce n'est pas suffisant, indique Mme Andrews.

La plupart de nos élèves considèrent qu'être un père Noël est une vocation.

Jennifer Andrews, École de formation professionnelle des pères Noël

« Les représentants du père Noël doivent savoir marcher, parler et répondre aux questions tel le vrai père Noël. Ils doivent s'habiller comme le père Noël, mais leur rôle c'est bien plus que de porter un costume rouge », précise-t-elle.

3. Il n'existe pas qu'une seule version du père Noël

Le père Noël est un être à quatre dimensions, soutient Mme Andrews. De nombreux petits détails déterminent qui il est. « J'encourage nos pères Noël à faire preuve d'originalité. Il existe plusieurs versions du père Noël », insiste Mme Andrews. « Leur interprétation du père Noël ne doit pas être robotique ou tout droit sortie d'un moule. »

4. Un bon père Noël a reçu une formation adéquate

N'importe qui peut faire semblant d'être le père Noël, mais tous n'ont pas le talent pour que l'expérience soit magique, explique Jennifer Andrews.

Être un bon père Noël exige des études qui peuvent durer toute une vie.

Jennifer Andrews, École de formation professionnelle des pères Noël

« C'est facile de sortir un vieux costume du placard et de demander à Fred de "faire semblant". Même si cela permet d'économiser quelques dollars, ce n'est pas la meilleure des idées », précise-t-elle. Toutes professions exigent un minimum de formation, dit-elle, même le job du père Noël.

5. Tout est une question d'attitude

Connaissez-vous l'expression : « Vous êtes ce que vous pensez »? Cela s'applique à tous les représentants du père Noël. « Un bon père Noël ne fait pas les choses à reculons. Son coeur doit être à la bonne place s'il veut que son interprétation soit le plus réaliste possible », soutient Mme Andrews. « Un bon père Noël doit saisir chaque occasion de rendre le moment exceptionnel. Cette personne doit avoir un amour des gens, petits et grands. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine