Retour

Baisse de revenu pour la Ville d’Ottawa à cause du conflit à l’hippodrome Rideau-Carleton

Depuis le début du lock-out des employés de l'hippodrome Rideau Carleton, la Société des loteries et des jeux de l'Ontario (OLG) a remis 230 000 $ de moins que l'an dernier à la Ville d'Ottawa.

Il faut savoir que l'OLG verse une partie de ses gains à la Ville, notamment pour l'utilisation du site et pour avoir le droit d'exploiter des machines à sous.

La Société a fait parvenir 629 706 $ à la Ville pour les trois premiers mois de 2016, comparativement à 861 974 $ pour la même période l'an dernier.

Selon les responsables de l'OLG, cela représente une diminution de 4 % de revenus d'avril 2015 à mars 2016.

Ils attribuent cette baisse au fait que les heures d'ouverture sont réduites depuis le début du conflit de travail avec les employés du casino de l'hippodrome.

Les 124 employés de l'établissement sont en lock-out depuis le 15 décembre 2015. Leur contrat de travail est arrivé à échéance le 1er janvier 2014.

La Municipalité garde un œil sur la situation et le maire a fait savoir que c'était un sujet de préoccupation.

La Ville utilise les sommes perçues, qui s'élèvent en moyenne à 5 millions de dollars par an, pour financer des projets de loisirs, mettre à niveau des immeubles et les rendre accessibles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine