Retour

Basil Borutski passera le reste de sa vie en prison

Basil Borutski, coupable des meurtres de trois de ses ex-amies de cœur en 2015 dans le secteur de Wilno, est condamné à 70 ans de prison avant toute possibilité de libération conditionnelle. Le prévenu, âgé de 60 ans, passera donc toute sa vie en prison.

Il s'agit d'une des peines les plus sévères jamais imposées au Canada.

Le juge Robert Maranger de la Cour supérieure de l'Ontario a conclu que la gravité des crimes du prévenu justifiait une décision aussi extraordinaire. La Couronne avait réclamé cette peine exemplaire, qui consiste en l'addition des deux peines de 25 ans de prison pour les meurtres au premier degré d'Anastasia Kuzyk et de Nathalie Warmerdam et la peine de 20 ans de prison pour le meurtre au deuxième degré de Carol Culleton.

Un verdict de meurtre au premier degré entraîne automatiquement une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. Le juge devait déterminer combien d’années Basil Borutski aurait à passer derrière les barreaux avant de pouvoir présenter une demande de libération conditionnelle, ce qui pouvait varier de 25 à 70 ans, selon la décision d'imposer des peines concurrentes ou consécutives.

L'ami de la cour, qui est intervenu au nom du prévenu, avait demandé 40 ans, soit une peine concurrente de 25 ans pour les meurtres au premier degré additionnée à une peine de 15 ans pour le meurtre au deuxième degré.

Cette décision du juge Robert Maranger vient clore le procès de Basil Borutski qui a commencé au début d'octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine