Retour

Benoît-Olivier Groulx fait l'histoire au repêchage de la LHJMQ

L'attaquant Benoît-Olivier Groulx, de l'Intrépide de Gatineau, a réalisé un rêve, samedi matin, à Charlottetown, en étant repêché au tout premier rang de l'encan 2016 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Les Mooseheads de Halifax ont jeté leur dévolu sur le jeune de 16 ans, fils de l'ancien entraîneur des Olympiques Benoît Groulx.

Un texte de Jonathan Jobin

Benoît-Olivier Groulx devient le premier joueur de l'Outaouais de l'histoire à être repêché au premier rang.

« C'est un mélange d'émotions, je ne suis même pas capable de décrire ce que je ressens », a lancé le jeune homme, tout juste après sa sélection. « C'est un honneur d'avoir été choisi par une des meilleures équipes au Canada. Je vais me préparer pour être prêt. »

Son père, nouvel entraîneur du Crunch de Syracuse, était tout aussi heureux pour son fils.

« C'est vraiment un beau moment », a lancé Benoît Groulx. « J'ai partagé ça avec lui et sa mère dans les estrades et il n'aurait pas pu tombé sur meilleur endroit que Halifax, avec mon ami André Tourigny qui est un excellent entraîneur. »

Le paternel, émotif, a eu une pensée pour sa mère, restée à Gatineau, et son père, décédé il y a quelques années.

Ce repêchage vient couronner des semaines chargées pour la famille Groulx, alors que Benoît Groulx a été nommé à la barre du club-école du Lightning de Tampa Bay récemment.

« J'ai dit à Norm MacMillan [NDLR : le gouverneur des Olympiques] que j'irais m'acheter un 6/49 », a rigolé l'homme de hockey. « Après ma nomination et le repêchage de mon fils, on ne sait jamais. »

Groulx avec McIsaac à Halifax

Benoît-Olivier Groulx sera en terrain connu à Halifax. En plus d'être dirigé par André Tourigny, il jouera en compagnie de Jared McIsaac, qui a été repêché au 2e rang par les Mooseheads.

La formation a transigé avec le Drakkar pour obtenir ce choix, après que McIsaac eut mentionné qu'il ne jouerait pas à Baie-Comeau si l'équipe le sélectionnait.

Le principal concerné a refusé de commenter la controverse sur son refus de jouer sur la Côte-Nord. Il était toutefois heureux de se retrouver à Halifax.

« J'arrive là-bas très humble et c'est le rêve de tous les joueurs de s'aligner pour la ville de leur enfance », a dit le défenseur.

Benoît-Olivier Groulx s'est, lui aussi, dit très heureux de ce dénouement.

« Je suis content que Jared soit là », a poursuivi le numéro 57 de l'Intrépide. « Pour moi, c'était le meilleur défenseur du repêchage et ce sera un atout important. »

La première ronde de repêchage a duré plus de deux heures et demie, en raison des nombreuses transactions qui ont été conclues par les clubs de la LHJMQ. Cinq des six premiers choix ont fait l'objet de transactions entre une dizaine d'équipes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine