Retour

Brève comparution de l’ex-otage canadien Joshua Boyle

L’ex-otage canadien Joshua Boyle, qui fait face à une quinzaine de chefs d'accusation, a comparu brièvement par vidéoconférence, lundi, à partir du centre de détention d’Ottawa-Carleton.

La défense a demandé plus de temps pour rassembler d’importants éléments de preuve, dont les enregistrements d’un appel au 911 et la transcription d’interrogatoires.

La défense a aussi fait une demande pour la tenue d’une conférence préparatoire à l'audience, qui aura lieu le 24 janvier à midi.

De retour en cour la semaine prochaine

L’homme de 34 ans sera par ailleurs de retour devant le tribunal le 26 janvier, toujours par vidéoconférence.

Interrogé lundi matin par la juge sur sa capacité à comprendre ce qui se passait, l’accusé a répondu : « Je n’en ai aucune idée ». La juge Catherine Kehoe lui a alors expliqué ce qui était prévu les 24 et 26 janvier.

Rappelons que Joshua Boyle fait face à 15 chefs d'accusation, dont 8 accusations de voies de fait, 2 accusations de séquestration et une accusation d'avoir poussé une personne à « consommer quelque chose de néfaste, c'est-à-dire de la Trazodone [une substance qui peut servir d'antidépresseur] ».

Les gestes reprochés se sont produits après le retour de la famille Boyle au Canada à la suite de sa libération. L'accusé et sa famille ont été retenus en otages par les talibans pendant cinq ans.

Avec les informations de Julie-Anne Lapointe

Plus d'articles