Retour

Brookfield : pas de transfert d'emplois de Gatineau à New York

Énergie renouvelable Brookfield a annoncé mardi qu'elle ne transférerait pas une cinquantaine d'emplois de Gatineau vers New York.

« En effet, nous ne comptons transférer aucun poste de Gatineau à New York », a écrit la vice-présidente du développement durable et des affaires externes de Brookfield, Vanessa Pilotte, dans un courriel adressé à Radio-Canada.

L'entreprise travaillera « dans les prochains mois à établir les plans d’affaires de chacune des divisions ainsi que les services qui seront partagés entre les deux [divisions canadienne et américaine, NDLR], qui continueront d’être majoritairement localisés à Gatineau ».

« Dans l’éventualité où des postes sont créés pour les besoins américains, nos employés sont toujours bienvenus de soumettre leur candidature s'ils le souhaitent », a conclu Mme Pilotte.

L'annonce d'un transfert d'emplois avait suscité un tollé parmi la classe politique. Le gouvernement québécois par la voix du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau avait fait savoir que l'intérêt de la province était d'avoir des retombées économiques sur les ressources naturelles qui sont exploitées à partir du Québec.

Maxime Pedneaud-Jobin soulagé

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, s’est dit rassuré par la nouvelle, mardi après-midi. Il a également affirmé s’être entretenu avec les dirigeants canadiens et américains de Brookfield.

On s’est aussi entendu que le dialogue et les contacts allaient être fréquents pour qu’on voie l’évolution de la situation, a-t-il expliqué.

M. Pedneaud-Jobin souhaite également être plus proactif dans ses échanges et ses projets avec Brookfield, comme toute autre entreprise qui investit à Gatineau.

Il ne faut pas juste se voir comme un chien de garde pour ne pas perdre des emplois [...] Je trouve ça plus intéressant de se mettre en mode positif en disant : “Y a-t-il des choses qu’on peut faire ensemble?”, a-t-il relaté.

Les locaux de Brookfield, situés rue Victoria sur l'île de Hull, regroupent actuellement entre 450 et 500 employés.

Plus d'articles