Retour

Budget 2016 : quelques mesures concrètes pour l'Outaouais

Le budget Leitao, présenté jeudi, comprend différentes mesures dont pourraient bénéficier les municipalités et l'industrie forestière de la région.

Un texte de Véronica Lê-Huu Courriel

Dans son budget, Québec prévoit notamment aider les municipalités à rétablir les terrains contaminés en maintenant et bonifiant le programme ClimatSol-Plus.

Ainsi, 55 millions de dollars sont prévus au Plan québécois des infrastructures (PQI) dans ce programme visant les terrains à fort potentiel de développement économique.

Tout savoir sur le budget du Québec

Aide à l'industrie forestière

Le budget Leitao donne également un coup de pouce à l'industrie forestière.

Québec prévoit ainsi investir 230 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir le secteur, principalement dans des mesures qui permettent d'alléger le fardeau des entreprises forestières.

Ainsi, Québec met en place un programme pour rembourser les coûts de construction et d'entretien des chemins d'accès, qui bénéficient à de nombreux utilisateurs, comme les villégiateurs, les sociétés minières, les chasseurs ou les pêcheurs.

Un montant annuel de 48 millions de dollars sur cinq ans est prévu au budget. Les montants seront répartis entre les régions, entre autres, selon les volumes de bois dont elles disposent.

Protection de la forêt

Les entreprises forestières se voient également libérer du financement de la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) et de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), qu'elles assumaient conjointement avec le gouvernement du Québec.

Leur contribution sera réduite graduellement au cours des deux prochaines années pour être entièrement assumée par Québec en 2018.

Le financement de la totalité des coûts de la SOPFIM et de la SOPFEU représentent un montant additionnel de 50,3 millions de dollars sur cinq ans.

Transformation de l'industrie

Par ailleurs, le budget Leitao prévoit la mise en place d'un programme d'appui à l'innovation et à la diversification dans l'industrie des produits forestiers, qui vise à supporter des activités de recherche et de développement, ainsi que la réalisation d'études ou des projets d'investissement.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs disposera de 22,5 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour favoriser la transformation de l'industrie.

Stratégie numérique

Québec accorde également 162 millions de dollars pour les cinq prochaines années à sa nouvelle Stratégie numérique.

Les différents volets de la Stratégie numérique seront dévoilés ultérieurement par le ministre de l'Économie, mais on prévoit entre autres des crédits d'impôt pour les grands projets visant la transformation numérique des entreprises.

La relance du programme Communautés rurales branchées, qui s'appellera dorénavant Québec branché, soutiendra l'accès au numérique de toutes les régions du Québec.

Tourisme et plein air

Le gouvernement réserve par ailleurs 35 millions de dollars d'ici quatre ans pour le tourisme hivernal, de nature et culturel.

Aussi, 6,5 millions de dollars sont alloués à la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) pour développer des infrastructures dans les activités de nature et hivernales.

La Route verte

Dans la même veine, Québec investit 27,5 millions de dollars d'ici 2021, dont 2,5 millions de dollars en 2016-2017 pour l'entretien et l'amélioration de la sécurité de la Route verte, le réseau cyclable québécois qui s'étend sur 5300 km.

Le gouvernement Couillard dit vouloir élargir et bonifier les accotements asphaltés en priorité où la Route verte suit des routes à vitesse élevée.

À la lumière de ce budget, on comprend que Québec attend les annonces du gouvernement fédéral la semaine prochaine, dans le budget de mardi, afin de préciser ses investissements en infrastructures.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine