Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSS de l'Outaouais) signe le budget sa première année d'existence à l'encre noire.

Lors d'une conférence de presse jeudi, son PDG Jean Hébert s'est dit fier des efforts consentis pour équilibrer ce budget de 760 millions de dollars.

« Nous avons accompli quelque chose d'exceptionnel qui est le résultat d'un travail d'équipe. Je tiens à souligner la contribution personnelle et professionnelle de nos gestionnaires, de nos employés et de nos médecins qui nous permettent désormais d'envisager l'avenir sous un angle plus favorable », indique-t-il dans un communiqué.

Jean Hébert rappelle que l'atteinte de l'équilibre budgétaire constitue un véritable tour de force, compte tenu de la fusion de six établissements, dont certains déficitaires, et des 32 millions de dollars de compressions imposées. 

« Toutes les planètes étaient alignées pour que ce soit un échec », avance le PDG du CISSS de l'Outaouais.

Pertes d'emplois

Équilibrer le budget du CISSS de l'Outaouais ne se fait pas sans douleur. Pour y arriver, 113,5 postes à temps complet seront supprimés.

Le CISSS de l'Outaouais précise cependant qu'avec les départs à la retraite, les postes déjà vacants et la création de nouveaux postes, le nombre final de postes abolis sera plutôt de 43,7.

« Ce qui représente moins de 0,5% de l'ensemble des postes de l'établissement », peut-on lire dans un communiqué.

Action Santé Outaouais, un organisme communautaire qui défend l'accès à des soins de qualité, se dit somme toute rassuré par le budget déposé jeudi. 

« On déplorera toujours les abolitions et les suppressions de postes, mais quand on nous dit qu'on va tout faire, quelque part ça nous rassure. Maintenant on va atteindre les effets concrets et directs sur le terrain », explique Jean-Charles Pichereau. 

Certains résultats de ces transformations au CISSS de l'Outaouais se font déjà sentir.

Les délais de lecture des tests PAP sont passés de 5 mois à 40 jours, alors que les délais pour les mammographies sont également réduits et que les temps d'attente aux urgences diminuent légèrement.De nouveaux services sont aussi en développement.

Entretemps la direction du CISSS de l'Outaouais entend rencontrer ses employés afin de préparer la prochaine année. La direction a identifié quatre grandes priorités (accès, fluidité, qualité et efficacité), toutes axées autour du patient. 

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine