Retour

Burundi : une militante humanitaire appelle à l'aide

La militante humanitaire Marguerite Barankitse, fondatrice de la Maison Shalom qui vient en aide à des orphelins du Burundi, est en visite au Canada cette semaine pour dénoncer les crimes du régime au pouvoir dans son pays.

Elle craint que le Burundi ne sombre à nouveau dans la violence. Elle s'est rendue dans bon nombre de pays, dont l'Italie, l'Allemagne et la Suisse, afin de sensibiliser la communauté internationale à la situation.

En entrevue à l'émission Les matins d'ici à ICI Radio-Canada lundi matin, la militante a déploré que le président Pierre Nkurunziza ait brigué un troisième mandat, violant ainsi l'accord de paix qui avait mis fin à 12 ans de conflit entre Tutsis et Hutus.

Mme Barankitse a été depuis peu condamnée à l'exil. Elle réside au Rwanda, pays voisin du Burundi.

L'histoire du Burundi, comme celle du Rwanda, a aussi été marquée par des clivages entre Tustsis et Hutus. Les accords d'Arusha, signés en 2000, avaient scellé entre les deux groupes une paix fragile. En violant la règle qui interdit de briguer trois mandats, le président Nkurunziza a mis le feu aux poudres.

Plus d'articles

Commentaires