Retour

Catherine McKenna souhaite que les villes de Gatineau et d'Ottawa soient représentées à la CCN

La députée libérale d'Ottawa-Centre, Catherine McKenna, prend position en faveur d'une voix pour les villes d'Ottawa et de Gatineau au sein du conseil d'administration de la Commission de la capitale nationale (CCN).

Il s'agit d'une demande de longue date des maires Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin. La députée McKenna trouve cette dernière légitime, puisqu'elle considère que cette place leur revient.

En rencontre avec le maire Watson, vendredi matin, Catherine McKenna a précisé qu'il s'agissait d'un dossier et d'une décision qui reviennent à sa collègue Mélanie Joly, la ministre de Patrimoine canadien.

En tant que députée d'Ottawa-Centre, elle croit cependant qu'elle se devait de prendre position en faveur d'une voix forte pour les deux villes.

La ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, n'a pas été désignée pour superviser la CCN. Elle a affirmé qu'elle comptait toutefois travailler étroitement avec la députée montréalaise pour réformer l'agence fédérale.

Les pouvoirs réels de la ministre de Patrimoine canadien dans la structure de la CCN seraient contestés.

Selon le professeur à l'Université d'Ottawa Gilles Paquet, les ministres n'ont pas le droit d'intervenir dans la gestion des sociétés d'État. Il soutient que la ministre Joly n'a en réalité pas de pouvoir.

Par ailleurs, la révision du mandat ou de la structure de la CCN n'apparaît nulle part dans la lettre de mandat remise par Justin Trudeau à Mélanie Joly.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine