Retour

Caucus des maires des grandes villes canadiennes à Ottawa

Réunis dans la capitale nationale jusqu'à vendredi, les maires du caucus des grandes villes canadiennes préparent leurs demandes en prévision du prochain budget fédéral.

Pendant deux jours, les maires d'Ottawa et de Gatineau rencontreront, avec leurs homologues des 21 plus grandes villes canadiennes, pas moins de six ministres fédéraux, en plus du premier ministre Justin Trudeau.

Maxime Pedneaud-Jobin estime qu'après avoir présenté « un bon programme électoral », les libéraux doivent maintenant répondre aux attentes en matière notamment d'infrastructures et de transport en commun.

« Notre message est assez simple, [et s'ils] respectent leur programme électoral, on va être contents. Il faut maintenant qu'ils livrent la marchandise », dit le maire de Gatineau.

À Ottawa le maire Jim Watson estime que les besoins de sa ville ressemblent beaucoup à ceux de ses homologues.

« Nous avons besoin d'un plan stable et à long terme pour financer nos besoins en infrastructures et pour cela il nous faut des partenaires aux niveaux provincial et fédéral. Ce sont des projets qui ne sont pas très sexy, comme le remplacement de la toiture d'un centre communautaire, mais ils sont importants », explique le maire.

Énergie Est au coeur des discussions

Les maires canadiens ne discuteront pas que de budget et d'infrastructures. L'épineuse question du projet de pipeline Énergie Est de TransCanada, auquel s'est déjà opposé Denis Coderre et l'ensemble de la Communauté métropolitaine de Montréal , devrait à nouveau occuper les discussions.

Jim Watson estime qu'il faut d'abord et avant tout respecter le processus de l'Office national de l'énergie.

« Ils ont l'expertise nécessaire dans ce dossier et c'est important pour nous d'écouter les deux positions dans ce débat », dit le maire tout en ajoutant qu'un pipeline présente l'option la plus sécuritaire pour transporter le pétrole brut.

Le caucus des maires des grandes villes doit également traiter d'environnement, de changements climatiques et de l'accueil des réfugiés syriens au pays.

Plus d'articles

Commentaires