Retour

Ce n'est qu'un début s'il n'en tient qu'à Brooke Henderson

Faire l'histoire à 18 ans, c'est un peu jeune. Mais pas pour la Canadienne Brooke Henderson, parce que sa quête des sommets a commencé très tôt. Et sa faim pour les succès semble insatiable.

Elle est devenue dimanche la plus jeune golfeuse à remporter le Championnat de la LPGA.

Cette victoire n'arrive pas par hasard.

Elle constitue plutôt le point culminant d'une carrière marquée par les exploits : championne canadienne amateur en 2013, finaliste l'année suivante au Championnat amateur des États-Unis et, en décembre 2014, au 1er rang mondial des golfeuses amateur.

L'année suivante, elle était nommée athlète féminine de l'année au Canada.

« C'est tout à fait incroyable », a dit l'Ontarienne au sujet de sa victoire au Championnat de la LPGA lors d'une entrevue téléphonique lundi matin. « Et c'est vraiment très spécial. »

Henderson avoue tout de même qu'elle a connu des moments de grande nervosité. « Au 18e trou, je n'arrivais pas à contrôler mes mains qui tremblaient juste avant d'effectuer mon deuxième coup », raconte-t-elle.

Dans ces moments-là, l'athlète de Smith Falls se tourne vers sa soeur Britney, sa « meilleure amie », mais aussi sa cadette qui la suit partout sur le circuit.

« Brit est ma confidente, elle sait me rassurer. Et quand elle m'a dit que mon coup [au 18e trou] était bon, j'ai senti que la victoire était à ma portée. »

Britney a eu droit à un « petit » cadeau. Sa soeur lui a remis les clés de la voiture qu'elle a gagnée pour avoir réussi jeudi un trou d'un coup lors du premier parcours.

Une histoire de famille

Il faut comprendre que le golf est aussi une histoire de famille chez les Henderson. C'est le père de Brooke, Bruce, qui l'a initiée au golf, et c'est lui qui demeure son entraîneur et son guide.

Bruce Henderson déclarait l'an dernier que « Brooke est bonne pour son sport et les revenus ».

Et les affaires devraient aller de mieux en mieux pour sa fille. Elle a déjà des contrats de commandites avec la Banque Royale, l'équipementier Ping ou encore Titleist, la marque de balles la plus prestigieuse.

Y a-t-il un risque que tant d'honneurs et d'argent puissent la distraire, lui a-t-on demandé?

« C'est quelque chose que je peux gérer », dit-elle.

Et maintenant, après avoir gagné le Championnat de la LPGA et avoir encaissé plus de 1 million de dollars cette saison, Brooke Henderson, pour montrer que rien ne peut la distraire de son objectif, porte son regard sur le 1er rang de la LPGA.

« Il me reste une place à gagner et c'est celle-là. »

Une médaille d'or olympique à Rio constitue son autre objectif à court terme. « Je sais que j'ai tout un pays derrière moi. »

Ambitieuse, talentueuse et mature. Elle a tout pour réussir.

Avec un conseil précieux que lui a donné lundi en conférence téléphonique Sandra Post, la dernière Canadienne à avoir gagné le Championnat de la LPGA, en 1968 : « Fais attention à toi Brooke. Et reste en santé. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine