Les grandes cérémonies pour marquer le premier anniversaire de l'attentat du 22 octobre 2014 à Ottawa sont terminées, mais la communauté italienne, à laquelle appartenait le caporal Nathan Cirillo, voulait elle aussi souligner l'événement.

Quelques centaines de personnes ont assisté dimanche à une messe et une cérémonie en l'honneur du soldat tué par balle à l'église Saint-Anthony.

Parmi les invités se retrouvait l'ambassadeur d'Italie au Canada, Gian Lorenzo Cornado. Ce dernier tenait à participer à la cérémonie, « pour témoigner de notre attachement, notre affection et notre solidarité ».

« Je me souviens encore du désarroi que nous avons ressenti ces jours-là, l'angoisse, la peur, la tristesse de voir l'un des plus beaux et plus grands pays du monde frappés avec lâcheté par des actes barbares », a dénoncé l'ambassadeur lors de son élocution pendant la cérémonie.

De son côté, le pasteur Jean-Claude Bernadé a trouvé la cérémonie touchante.

La communauté canadienne et italienne souffre depuis ce décès, rappelle le pasteur.

Des représentants des Forces armées canadiennes, du Service incendie et du Service de police d'Ottawa ont y également pris part.

Des milliers de personnes ont assisté, jeudi, aux cérémonies qui rendaient hommage au caporal Cirillo ainsi qu'à l'adjudant Patrice Vincent, qui avait été tué quelques jours plus tôt dans un attentat à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Une plaque commémorative a également été dévoilée à la mémoire de Nathan Cirrilo. Une autre plaque sera dévoilée au printemps 2016 en l'honneur de l'adjudant Patrice Vincent.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine