Retour

Certains commerçants de Vanier opposés au déménagement de l'Armée du Salut

Bon nombre de commerçants dans le secteur de Vanier à Ottawa craignent que le déménagement de l'Armée du Salut, - actuellement dans le Marché by - n'amène des problèmes de criminalité et de consommation de drogues dans le voisinage.

L'Armée du Salut, dont les locaux sont actuellement situés au 171, rue George, dans le marché By, à Ottawa, devrait déménager et envisage de construire un centre de 103 000 pieds carrés au 333, chemin Montréal, dans le secteur de Vanier.

L'Armée du Salut possède déjà des locaux à cette adresse qui servent de magasins d'alimentation.

Drew Dobson, propriétaire depuis 16 ans du Finnigan's Pub situé chemin Montréal, a été stupéfait d'apprendre la nouvelle.

« Vanier, c'est une communauté qui a dû se battre dans le passé, mais qui a fait de gros progrès et s'est amélioré récemment et je ne sais pas si amener les problèmes du Marché by ici va faire avancer les choses », a assuré M. Dobson.

Le propriétaire a lancé une pétition pour les commerçants concernés par cette annonce.

« Le secteur de Vanier a déjà connu des problèmes de criminalité, d'incendies criminels, de gangs de rue, de drogues, de pauvreté, de prostitution, de graffiti et de mendicité et n'a pas besoin d'avoir plus de stress avec l'installation d'un centre d'hébergement de l'Armée du Salut », peut-on lire sur la pétition.

Le président de l'Association des marchands du Quartier Vanier, Mark Kaluski, s'est dit surpris du manque de consultation de la communauté et des commerçants.

Bien qu'il approuve la création d'emplois et les investissements que réalisera l'Armée du Salut, il estime que les résidents du secteur auraient pu avoir le droit de choisir un meilleur endroit pour l'organisme.

« Je serai content de l'avoir à Vanier, mais pas ici chemin Montréal où on essaie de reconstruire un quartier commercial avec des restaurants, des boutiques, des hôtels, et ce avec des particularités intéressantes », a expliqué M. Kaluski.

L'Association des marchands du Quartier Vanier préférerait voir une « entreprise d'ancrage » qui attirerait plus de commerces dans le secteur.

« Nous essayons d'attirer des clients chemin Montréal, et ce terrain va être utilisé pour un service social, dont Vanier a vraiment besoin, mais pas là où nous aurions souhaité que ce soit », a conclu M. Kaluski.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un chiot décide de se rafraîchir... dans le réfrigérateur





Rabais de la semaine