Retour

Chakras et petits chiens : le yoga avec chiots séduit les Ottaviens

Depuis quelques semaines, un dojo du secteur de Kanata, à Ottawa, se transforme périodiquement en studio de yoga hors de l'ordinaire où gambadent librement une douzaine de chiots. Ce genre d'événement, rendu populaire par les réseaux sociaux, serait bénéfique pour tous les participants, même ceux de la gent canine.

Un texte de Dominique Degré

« Je me suis inspiré de vidéos sur les réseaux sociaux où les gens amènent leur chien lors de cours de yoga. Et je me suis dit que la meilleure façon d’améliorer le concept, c’était avec des chiots », explique l’organisateur, Keith Mitchener, en avouant que la popularité de l’événement est aussi le résultat d’un effet de mode.

Les séances affichent complet depuis le début de l’activité et, selon les estimations de M. Mitchener, près de 1400 personnes ont participé à l’un de ces cours pour le moins unique. Certains participants reviennent même pour continuer d’avoir leur dose d’amour canin.

« C’est notre troisième séance. C’est quelque chose de différent et nous sommes accros », affirme Heather Gibb, qui se présente régulièrement aux cours en compagnie de son conjoint David.

Malgré son amour évident pour le yoga et les petites bêtes, Heather Gibb reconnaît que les facéties des chiots rendent la concentration très difficile. Cette façon peu orthodoxe de pratiquer le yoga a tout de même plusieurs mérites.

« Je ne pas trop pourquoi, mais ça fonctionne », lance Linda Myers, l’instructrice de yoga qui a animé une trentaine de séances avec des chiots à Kanata.

« Les chiots jouent et profitent du moment. Le yoga nous amène à être présents pour nous concentrer sur le moment. Si on combine les animaux et le yoga, on se retrouve avec une quarantaine de personnes qui repartent avec le sourire aux lèvres. C’est magique », poursuit celle qui enseigne le yoga depuis 2012.

Les petits chiens qui prennent part aux séances sont amenés sur place par différents éleveurs. Faire participer les jeunes chiens aux cours de yoga leur permet d’apprendre à socialiser avec les êtres humains avant qu’ils ne se dirigent vers leurs nouvelles familles d’adoption, selon l’éleveuse Jolene Kay-Slark, qui a déjà fourni deux portées aux séances de yoga.

Keith Mitchener affirme qu’il continuera d'offrir des cours à Ottawa d’ici la fin de 2018, mais il envisage d’aller tâter le terrain avec des séances ponctuelles dans d’autres grandes villes canadiennes.

Plus d'articles