Retour

Chambres partagées et patients déplacés au salon le temps de travaux à l’Hôpital de Hull

L’affaire avait débuté quand Wayne Istead avait publié sur son compte Facebook une photo de la chambre dans laquelle reposait sa mère. On y voyait une salle d’eau dans un piteux état. La peinture des murs y était écaillée et l’évier était décoloré. Les réactions de colère et d’incompréhension ont fusé. Certains internautes doutaient de la salubrité des lieux et ont vivement critiqué le CISSS de l’Outaouais.

L’adjoint au directeur général du CISSS, Benoît Gauthier, avait même qualifié sur nos ondes la situation d’« inacceptable ».

Dans un message qu’elle a fait parvenir aux médias, la direction du CISSS dit avoir identifié 11 chambres « prioritaires », requérant des travaux urgents. Deux de ces chambres, dont celle où séjournait la mère de M. Istead, ont été repeintes. Cinq autres chambres seront repeintes cette semaine et quatre autres la semaine prochaine.

Colocation forcée

La direction ajoute que les 40 chambres de sixième étage, occupées majoritairement par des patients en perte d’autonomie, avec des problèmes cognitifs ou en attente d’une place dans un Centre hospitalier de soins de longue durée (CHSLD), seront également repeintes au cours des huit prochaines semaines.

Durant ces travaux, les malades seront relogés dans le « salon des patients », une unité commune.

Le CISSS de l’Outaouais entend également procéder à des travaux de peinture dans plusieurs secteurs de l’Hôpital de Hull.

Elle ajoute que certains patients devront séjourner à deux dans une chambre simple le temps que dureront les rénovations. Se disant consciente que la situation n’est pas idéale, la direction promet d’assurer à chaque patient un accès à une prise de courant et à une lampe personnelle. Chaque chambre sera munie de nouveaux rideaux d’une grandeur permettant de faire le tour de la pièce.

La direction dit aussi assurer un meilleur suivi de l’état de ses bâtiments. Elle a donc mandaté un inspecteur chargé de procéder à une inspection visuelle de tous ses édifices. Le CISSS dit ainsi vouloir éviter les erreurs du passé au niveau des suivis sur l'état des bâtiments.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?