Retour

Chantal Lamoureux quitte la direction artistique de la salle Jean-Despréz et de La Basoche

La directrice artistique Chantal Lamoureux, responsable des programmations du cabaret La Basoche et de la salle Jean-Despréz, quitte son poste. Après 12 ans à la Ville de Gatineau, elle part prendre les rênes de la salle Odyscène, à Sainte-Thérèse.

Un texte de Jean-François Chevrier

Avec son équipe, Chantal Lamoureux a eu un impact important sur les arts de la scène à Gatineau, en proposant une vaste programmation réunissant à la fois les grands noms musicaux du Québec et plusieurs artistes de renom provenant de l’extérieur. Kim Churchill, Dom la Nena et Tami Neilson, pour ne nommer que ceux-là, ne seraient peut-être pas passés par Gatineau pour présenter des spectacles, si cela n’avait pas été de l'enthousiasme de la directrice artistique.

Mme Lamoureux est aussi derrière la Scène 1425 à Gatineau (série jeunesse qui s’appelle aujourd’hui Glitch). En impliquant des jeunes dans le processus de sélection des artistes en programmation, elle offrait une tribune à la relève de l’industrie, une initiative entre autres couronnée d'un Prix Rideau et de l'Union des municipalités du Québec.

En 2016, la directrice artistique de la salle Jean-Despréz et de La Basoche remportait également, avec son équipe, le prix SOCAN « Autorisé à vous divertir », reconnaissant la qualité et la profondeur de la programmation musicale pour les deux salles de spectacles.

Avant d'être nommée directrice artistique à la Ville de Gatineau, Chantal Lamoureux a travaillé pour Réseau Ontario et à la Commission de la capitale nationale (CCN).

Un vide culturel?

Le départ de Chantal Lamoureux s’inscrit dans la foulée de projets de restructuration de divers services à la Ville de Gatineau. Au Service des arts, de la culture et des lettres, le poste d’agente des lieux de diffusion n'existe plus en tant que tel. Pascale Gougeon, qui occupait ce poste et qui travaillait étroitement avec Mme Lamoureux, a d'ailleurs récemment été transférée au Service des communications de la Ville.

La Ville reste muette quant au remplacement éventuel de Chantal Lamoureux à la direction artistique des salles Jean-Despréz et du Cabaret La Basoche et refuse d’émettre des commentaires au sujet de la restructuration qui s’opèrerait au Service des arts, culture et lettres. Du côté de la Maison de la culture de Gatineau, la programmation demeure sous la responsabilité de Steve Fournier.

Le départ de Chantal Lamoureux survient alors que le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud Jobin, défend son projet d’économie mauve, un projet qui vise à utiliser la culture pour alimenter le développement urbain.

Exceptionnellement, la prochaine programmation de la salle Jean-Despréz et du cabaret La Basoche sera annoncée à la mi-mai, soit un mois plus tard que prévu. Par ailleurs, ce dévoilement présentera seulement les artistes qui fouleront les planches à l'automne, et non l’ensemble de la saison 2018-2019.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »