Chevon Walker n'est plus un membre du Rouge et Noir d'Ottawa. Le populaire porteur de ballon a été libéré par l'équipe, vendredi matin, deux jours seulement avant la rencontre face aux Roughriders de la Saskatchewan.

Un texte de Kim Vallière

« Nous croyons à ce moment-ci que c'est mieux pour notre organisation de poursuivre sans Chevon dans la formation », affirme le directeur général du Rouge et Noir, Marcel Desjardins.

Certains choix du personnel d'entraîneurs de l'équipe laissaient présager une telle décision. Walker, 29 ans, a été laissé de côté lors du dernier match d'Ottawa contre les Argonauts de Toronto au profit de Jeremiah Johnson.

Il a aussi perdu sa place de porteur de ballon numéro un, lors des entraînements cette semaine.

Walker disputait une deuxième saison avec le club, après avoir été sélectionné lors du repêchage d'expansion en 2013. L'été dernier, l'athlète originaire de la Jamaïque avait signé une prolongation de contrat de deux ans.

« Je ne pense pas qu'il soit aussi bon que l'an dernier. C'est sûr que ça a pesé dans la balance pour prendre la décision » ajoute Desjardins. « Nous avons choisi de continuer avec Jeremiah Johnson en raison de son style de course. Il trouve les trous disponibles, tandis que Chevon essayait toujours d'y aller pour le gros jeu ».

En six parties cette saison, Walker a porté le ballon 78 fois, pour un total de 287 verges de gain au sol. Sa moyenne de 3,7 verges par portée est supérieure à celle de Johnson, qui se chiffre à 2,9 verges.

Une occasion à saisir

Le nouveau numéro un à Ottawa reconnait qu'il a du travail à faire pour relancer l'attaque au sol de son équipe, un aspect du jeu en difficultés.

« Chevon est un de mes bons amis. Son amitié m'est précieuse. En même temps, je dois être égoïste et apprécier cette chance que j'ai. Le jeu au sol va s'améliorer parce que nous comprenons l'importance de cette saison », admet Johnson.

L'Américain de 28 ans profite de la pleine confiance de son entraîneur-chef, Rick Campbell. Ce dernier apprécie certaines qualités qu'il a démontrées et qui sont plus difficiles à remarquer, si l'on se fie seulement aux statistiques.

« Il protège bien le quart-arrière en situation de passe et il est un bon receveur en provenance du champ arrière. Il nous a aussi montré qu'il est capable d'aller chercher les verges qui se trouvent devant lui », mentionne Campbell.

Johnson a capté 13 passes pour 84 verges en quatre parties.

Un autre porteur de ballon, Travon Van, devrait être en uniforme dimanche pour appuyer Johnson. Il n'a pas encore disputé une rencontre dans la Ligue canadienne de football (LCF) depuis qu'il s'est amené avec le Rouge et Noir plus tôt ce mois-ci.

Van devrait être le retourneur sur les bottés d'envoi face aux Riders, dimanche à 16 h, à Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine