Retour

Cinq personnes accusées de trafic d'êtres humains à Ottawa

Les policiers d'Ottawa ont arrêté cinq personnes pour trafic d'êtres humains, depuis le début du mois d'août, dans le cadre de trois enquêtes distinctes. Un sixième suspect fait pour sa part face à accusations pour des agressions sexuelles.

« La traite de personnes [...] c'est quand quelqu'un force [d'autres gens] à faire des choses qu'ils ne veulent pas faire, prend leur argent, contrôle leur vie, contrôle quand est-ce qu'ils travaillent, où est-ce qu'ils travaillent », explique la détective Amanda Larche, de l'Unité de lutte contre la traite des personnes du Service de police d'Ottawa (SPO).

À la fin du mois de juillet, deux des accusés, Amina Ahmed et Nadia Ngoto, auraient tenté de recruter des adolescentes de 14 et 15 ans, dans le secteur de la Côte-de-Sable, pour qu'elles s'adonnent à la prostitution.

Les policiers ont arrêté les deux complices le 5 août. Ces dernières font face à une série d'accusations, dont celles de traite de personnes âgées de moins de 18 ans par le recrutement et de proxénétisme.

Un homme de 35 ans, Shukri Aden, est quant à lui accusé d'agressions sexuelles, de contacts sexuels à l'endroit d'une personne de moins de 16 ans et de manquements à des conditions de mise en liberté, en lien avec cette affaire.

Puis, au début du mois de septembre, un homme de 27 ans a été arrêté à la suite d'une agression dans le secteur de Barrhaven. Jordan Noel est notamment accusé de traite de personnes, d'avoir tiré un gain financier de la traite des personnes et de voies de fait.

Finalement, mercredi, les agents du SPO ont arrêté un homme et une femme à la suite d'une perquisition de l'Unité tactique dans une résidence du croissant Wisteria. Il s'agit là du point culminant d'une enquête lancée en avril 2015 par l'Unité de lutte contre la traite des personnes.

Qiang Tian, âgé de 35 ans, et Xi Zhang, âgée de 33 ans, devront répondre de nombreux chefs d'accusation relatifs à la traite de personnes, au proxénétisme, à la publicité pour offrir des services sexuels d'une autre personne et à la possession de biens criminellement obtenus.

Plus d'articles

Commentaires