Retour

Cinq points à surveiller pour la saison des Sénateurs

Les amateurs de hockey ont enfin retrouvé leurs équipes. Les activités de la Ligue nationale de hockey (LNH) ont repris mercredi, et les Sénateurs d'Ottawa amorcent leur saison jeudi soir contre les Sabres de Buffalo. Alors que l'équipe de la capitale nationale avait causé une énorme surprise en se qualifiant pour les séries éliminatoires l'an dernier, la pression est cette fois plus grande cette saison. Voici les cinq points à surveiller.

Un texte de Jonathan Jobin

- 1 : Les gardiens peuvent-ils faire le travail?

Andrew Hammond, gardien de but des Sénateurs d'Ottawa Photo : Getty Images/Bruce Bennett


Les Sénateurs vont miser sur Craig Anderson et Andrew Hammond cette année. Le « Hamburglar » a déjà réduit les attentes en mentionnant qu'il ne pourrait pas répéter ses exploits de l'an dernier. Hammond avait inscrit 20 victoires en 23 matchs. Il soutient qu'il veut s'efforcer d'être un bon auxiliaire à Craig Anderson, qui sera le gardien numéro un de l'équipe. Anderson, souvent blessé au cours des dernières années, voudra quant à lui prouver qu'il peut toujours être un gardien de premier plan dans la LNH. L'Américain de 34 ans a remporté 38 victoires en 71 matchs à sa meilleure saison, au Colorado, en 2009-2010, et 33 victoires avec les Sénateurs en 2011-2012. Peut-il remporter plus de 30 matchs cette année?

- 2 : L'offensive sera-t-elle plus efficace que la saison dernière?

Erik Karlsson et Mark Stone Photo : Getty Images/Rich Schultz


La formation a marqué 232 buts la saison dernière, ce qui lui a permis d'atteindre le 9e rang de la LNH. Pour une équipe qui a vu plusieurs joueurs différents défiler dans ses deux premiers trios, ces statistiques pouvaient étonner. L'équipe aura peut-être de la difficulté à connaître une aussi bonne saison a l'attaque cette année. Est-ce que Mark Stone pourra répéter ses exploits et récolter plus de 64 points à sa deuxième saison complète avec l'équipe? Mike Hoffman va-t-il compter plus de 27 buts, son total en 2014-2015? Mika Zibanejad sera-t-il à la hauteur du poste de deuxième centre? Quelle sera la contribution des troisième et quatrième trios? Ce sont toutes des questions qui seront au coeur des performances offensives des Sénateurs cette saison.

- 3 : Quelle place auront les jeunes cette année?

Les joueurs des Sénateurs, lors des séries éliminatioires de 2014 Photo : AP/Mary Altaffer


Les Sénateurs vont une fois de plus miser sur un bon mélange de jeunes et de vétérans. La défense est particulièrement jeune, avec cinq joueurs partants qui ont moins de 26 ans. Le capitaine Erik Karlsson et Patrick Wierioch ont 25 ans, alors que Jared Cowen a 24 ans et que Cody Ceci est le plus jeune défenseur, à 21 ans. L'équipe peut toutefois compter sur le vétéran Marc Méthot, 30 ans, et devrait récupérer Chris Phillips, 37 ans, de retour d'une blessure dans quelques semaines.

L'attaque des Sénateurs est quant à elle très inexpérimentée, avec plus de la moitié des joueurs âgés de moins de 26 ans. L'homme fort de la formation, Chris Neil, à 36 ans, est de son côté le plus vieil attaquant, alors que Curtis Lazar, 20 ans, est le benjamin. Il faudra aussi voir le rôle que l'on confiera à Matt Puempel et  àShane Prince, qui ont joué quelques rencontres avec l'équipe en 2014-2015.

Voici l'âge des attaquants : Milan Michalek 30 ans; Clarke MacArthur, 30 ans; Alex Chiasson, 25 ans; Mike Hoffman, 25 ans; Mark Stone, 23 ans; Mika Zibanejad, 22 ans; Jean-Gabriel Pageau, 22 ans; Kyle Turris, 26 ans et Zack Smith, 26 ans.

- 4 : Est-ce que des joueurs seront échangés?

L'entraîneur Dave Cameron avec ses joueurs, lors des séres éliminatoires de 2014 Photo : PC/John Woods


Colin Greening n'a joué que 26 matchs dans la LNH l'an dernier. On s'attendait à ce que son contrat soit racheté durant la saison morte, mais la direction de l'équipe a décidé de ne pas emprunter cette voie. Il est sur le marché des échanges et les Sénateurs attendent une occasion de l'inclure dans une transaction, avec possiblement d'autres joueurs. Le Québécois Alex Chiasson, qui a aussi connu une saison en deçà des attentes, devra rapidement faire ses preuves. Une faible production et un processus d'arbitrage difficile cet été font en sorte que l'équipe d'entraîneurs ne sera pas patiente avec lui.

- 5 : Les Sénateurs sauront-ils gérer la pression?

Photo : PC/Sean Kilpatrick


Personne ne s'attendait à ce que les Sénateurs fassent les séries éliminatoires l'an dernier, avant leur fantastique épopée avec le gardien Andrew Hammond. Même s'ils ont perdu en six rencontres contre le Canadien, les attentes sont plus élevées cette année. Comment réagira le groupe à cette pression? L'entraîneur Dave Cameron, venu en relève à Paul MacLean l'an dernier, sera à la barre dès le début de la saison et sera lui aussi soumis à une pression plus intense.

Plus d'articles

Commentaires