Retour

Citation patrimoniale du Quartier-du-Musée : la Ville tient des consultations

La Ville de Gatineau a tenu, lundi soir, une première consultation auprès de ses citoyens relativement au dossier du quartier du Musée. Des voix se sont fait entendre contre le projet de citation patrimoniale, notamment celle du groupe immobilier Brigil.

Des dizaines de citoyens ont pu prendre connaissance des trois propositions de la Municipalité à l'occasion de cette première consultation.

La demande vise à protéger en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel du Québec une partie du quartier du musée qui, lui, est délimité par les rues Victoria, Laurier, Maisonneuve et le boulevard des Allumettières.

La zone en question comprend plus d'une cinquantaine de maisons et d'immeubles d'intérêt patrimonial, certains datant d'avant le grand feu de Hull. Le secteur inclut notamment le collège Saint-Joseph et l'ancien presbytère de l'église Notre-Dame-de-Grâce.

Des associations citoyennes appuient cette démarche, comme l'association Protégeons le Quartier du Musée et la Société d'histoire de l'Outaouais.

D'autres intervenants ont cependant profité de la première ronde de consultations organisée par la Ville pour émettre quelques bémols quant au projet.

Le président du groupe Brigil, Gilles Desjardins, était présent lors de la consultation publique. Pour rappel, le groupe immobilier souhaite construire deux tours de 35 et 55 étages dans le Quartier-du-Musée, un projet de plus de 400 millions de dollars.

À l'heure actuelle, le plan d'urbanisme de la Ville ne permet toutefois pas à l'entreprise d'aller de l'avant avec ce projet sur le terrain ciblé par Brigil.

La Chambre de commerce de Gatineau a également fait savoir par communiqué que la désignation alourdirait « le processus des projets d’entrepreneurs et de commerçants » et pourrait faire chuter la valeur immobilière dans le quartier.

Un secteur historique

Selon le président de la Société d'histoire de l'Outaouais, Michel Prévost, le quartier compte sur une soixantaine de bâtiments qui ont une valeur patrimoniale historique et aussi culturelle. Ce dernier explique qu'il s'agissait d'un quartier pour l'élite francophone de Hull et d'un secteur bourgeois à une autre époque.

« C'est important de rappeler que ce n'est pas arrivé comme ça, en sortant du sac. Dès 2005, la Ville de Gatineau reconnaissait que c'est un quartier unique et qu'on devrait le protéger », explique l'archiviste de profession.

M. Prévost explique qu'il s'agit d'un des rares quartiers où l'on retrouve encore aujourd'hui plusieurs bâtiments du 19e siècle. Il soutient que l'ancien politicien Alexandre Tâché et l'ancien maire Joseph Bourque, notamment, y ont habité.

Un enjeu électoral ?

Plusieurs conseillers municipaux ont pris part à la consultation, notamment Louise Boudrias et Denis Tassé.

M. Tassé, qui a récemment annoncé sa candidature à la mairie, est d'avis que certains bâtiments de la zone devraient être protégés, sans que le site entier le soit.

« Un schéma d'aménagement, c'est une direction que tu donnes, ce n'est pas quelque chose qui est immuable [...] Moi ce que je dis, c'est accueillons le projet [Brigil], regardons-le dans son entier », a-t-il déclaré.

Le conseiller municipal Cédric Tessier a adopté la position contraire, se disant « en faveur d'un projet de tour au centre-ville », mais dans un secteur différent de celui du Quartier-du-Musée.

« Des quartiers historiques sur le territoire de Gatineau, il n'en reste plus beaucoup. C'est un des derniers et il n'est pas encore protégé », a-t-il plaidé.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine