Retour

Comment accueillir davantage de réfugiés francophones hors Québec

Les communautés francophones hors Québec tiennent à s'assurer qu'on accueille suffisamment d'immigrants qui parlent français. Cet enjeu est primordial pour elles, afin de ne pas perdre de poids démographique.

Dans la foulée des discussions entourant l'accueil de réfugiés syriens, elles ajoutent que l'arrivée de ces derniers pourrait être l'occasion, pour les gouvernements fédéral et ontarien, de remplir leur objectif en matière d'immigration francophone.

En 2012, l'Ontario s'est en effet engagée à ce que 5 % de ses immigrants s'expriment en français. Le taux réel est cependant inférieur à 3 %, selon la province.

Depuis 2003, le gouvernement fédéral s'est aussi donné un objectif en matière d'immigration francophone, soit que 4,4 % des immigrants hors Québec soient d'expression française.

Or, selon la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA), le Canada en accueille deux fois moins.

La présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier, croit qu'il est important que le gouvernement respecte ses engagements envers la Loi sur les langues officielles.

D'après les informations de la journaliste Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine