Retour

Comment célébrer (ou boycotter) le « Record Store Day » à Ottawa?

Samedi matin, ne vous surprenez pas de voir des masses de mélomanes faisant la file devant les disquaires ottaviens, avant même le lever du soleil. Le rendez-vous annuel des amateurs de vinyles et de musique indépendante est de retour pour une dixième année : le « Record Store Day ».

Un texte de Julien Morissette, à l'émission Les malins plaisirs

Lancée en 2007, la Journée des disquaires indépendants sert d'incitatif pour attirer les curieux dans les boutiques musicales qui opèrent à petite échelle. C'est une façon de célébrer le métier de disquaire, de remercier les clients et de souligner l'amour de la musique.

Des produits exclusifs

Comme chaque année, les disquaires offriront des dizaines de produits exclusivement distribués pour cette journée courue par les amateurs de musique sur tous les continents.

Des rééditions sur vinyle comme L'amour est sans pitié de Jean Leloup (offert en seulement 1000 exemplaires), Deluxxx du collectif hip-hop Atach Tatuq et The Man Who Sold the World du regretté David Bowie expliquent la folie des « chasseurs de vinyles ».

Le nombre limité d'exemplaires explique pourquoi des dizaines de ces chasseurs se lèvent aux aurores. Éric Auclair, grand audiophile d'Ottawa, prévoit se rendre au Record Centre d'Ottawa vers 6 h. L'amour est sans pitié de Jean Leloup et Wrecking Ball d'Emmylou Harris seront ses deux incontournables cette année. 

Vertigo Records : « Bollocks to Record Store Day »

En plus du Record Centre, on compte une demi-douzaine de disquaires d'Ottawa qui prennent part au « Record Store Day ». Or, un grand absent a fait couler beaucoup d'encre dans les dernières semaines. Vertigo Records, disquaire fort réputé au centre-ville d'Ottawa, a eu d'importants différends avec l'organisation qui gère l'événement à l'international.

Darin Tomlin, propriétaire du disquaire qui célébrait l'événement depuis 2009, a tenté de contourner les façons de faire de l'organisation. Il planifiat offrir à ses clients de réserver ou commander des albums exclusifs de la Journée des disquaires indépendants, ce que les organisateurs de la Journée du disquaire indépendant n'ont pas apprécier. 

Record Store Day a tout simplement décidé de retirer Vertigo des disquaires participants et, depuis, Tomlin a souvent exprimé son ras-le-bol sur les médias sociaux et avec une vente anti-Record Store Day la semaine dernière.

Malgré cet épisode malheureux, l'engouement des amateurs de musique de la région se fait déjà sentir. Avec l'absence de disquaires indépendants du côté gatinois, les mélomanes francophones devront espérer que les magasins d'Ottawa recevront des éditions limitées de Jean Leloup, Atach Tatuq et Vos Voisins.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine