Retour

Comment lutter contre la congestion routière à Ottawa?

Les élus d'Ottawa s'intéresseront de près aux problèmes de congestion routière, et surtout aux causes de celle-ci.

La motion présentée, mercredi, par le conseiller et président du Comité de l'environnement, David Chernushenko, pour étudier des solutions à la congestion routière à Ottawa, a reçu l'appui du Comité des transports, malgré l'opposition ferme de certains conseillers.

Cette motion a dû cependant être amendée pour recevoir l'appui d'une majorité de conseillers.

Les discussions se sont déroulées loin des micros, durant l'audience du Comité des transports. La motion suggère maintenant au conseil municipal de financer une étude sur les causes et les solutions à la congestion routière.

Elle a été adoptée à sept votes contre trois.

Les taxes sur la congestion feront partie de l'étude, tout comme plusieurs autres moyens sans frais ciblés envers les automobilistes.

Attendre l'arrivée du train léger?

Par ailleurs, David Chernushenko croit que la Ville doit se questionner tout de suite sur les problèmes de congestion, plutôt que d'attendre de voir quelles seront les répercussions de l'arrivée du train léger.

« Certains quartiers ne seront pas vraiment affectés par ce nouveau train », souligne le conseiller du quartier Capitale.

Une « taxe sur la congestion » impopulaire

La motion initiale de David Chernushenko citait des moyens pour atténuer la congestion routière dans différents quartiers d'Ottawa, notamment au centre-ville.

Ces mesures demandent un certain courage politique, reconnaît le conseiller. Elles sont impopulaires, surtout auprès des résidents des banlieues.

L'idée d'étudier la possibilité d'implanter une « taxe sur la congestion » , comme à Londres ou Stockholm par exemple, rebutait plusieurs conseillers de ces secteurs.

Le conseiller Stephen Blais, qui est aussi président de la Commission du transport en commun, est quant à lui contre une taxe de plus pour les automobilistes.

Par contre, il est d'accord que la Ville doit s'intéresser aux problèmes de congestion.

Mardi, le maire d'Ottawa, Jim Watson, avait clairement pris position contre l'idée d'imposer des frais aux automobilistes, qui prennent le volant pour aller travailler au centre-ville de la capitale nationale.

Avec les informations du journaliste Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires