Retour

Comment renforcer la sécurité des cyclistes au centre-ville d’Ottawa?

Au lendemain d'un accident qui a coûté la vie à une jeune cycliste de 23 ans, des questions se posent au sujet de la sécurité des cyclistes au centre-ville d'Ottawa.

En raison des accidents qui se multiplient, le conseiller municipal Jeff Leiper estime qu'il faut trouver des solutions rapidement.

Environ 3000 cyclistes empruntent la piste cyclable de la rue Laurier à Ottawa chaque jour en été.

La piste est délimitée par une bordure de béton et des poteaux en plastique censés la rendre sécuritaire.

Pourtant, jeudi matin, vers 8 h, une jeune cycliste de 23 ans, Nusrat Jahan, est morte écrasée par un camion à l'intersection des rues Laurier et Lyon.

Elle circulait dans la voie réservée aux cyclistes lorsqu'elle a été happée par un camion qui effectuait un virage à droite.

Selon le conseiller municipal Jeff Leiper, il faut repenser la signalisation dans le secteur.

Le besoin de changement est urgent, d'autant plus que l'avenue Laurier est un axe névralgique pour les cyclistes.

Malgré les risques, les cyclistes empruntent la rue laurier, faute de meilleures options, selon le président de Transport Action Canada, David Jeanes.

« On ne peut pas utiliser d'autres rues, parce qu'il y a des autobus rue Albert, rue Slater, la construction, rue Queen, la rue Sparks », explique le conseiller. « C'est interdit pour les bicyclettes, la rue Wellington, c'est trop dangereux aussi. Alors, la rue Laurier, c'est la seule connexion est-ouest pour les bicyclettes. »

Cyclistes et piétons doivent redoubler de prudence près d'un poids lourd...et garder en tête qu'ils sont invisibles pour le conducteur lorsqu'ils se trouvent dans la section délimitée par les pointillés.

Plus d'articles

Commentaires