Retour

Compressions en éducation  : les directions d'écoles tirent la sonnette d'alarme

La présidente de l'Association des directions d'établissement d'enseignement de l'Outaouais québécois (ADEOQ), Nancy Lamothe, s'inquiète pour l'avenir du système d'éducation.

Avec les compressions qui ont eu lieu dans les dernières années dans les écoles, elle estime que les services essentiels à la réussite des élèves sont touchés. Elle ajoute que les directions d'écoles ont tenté de répondre aux besoins des élèves en changeant leurs pratiques au cours des dernières années, mais qu'elles n'y arrivent plus.

Mme Lamothe, qui est aussi directrice de l'école primaire de l'Odyssée, à Gatineau, estime que le manque de ressources empêche notamment les établissements d'embaucher le personnel nécessaire pour accompagner les élèves dans leur réussite scolaire.

Elle ajoute que le matériel scolaire reste désuet dans bon nombre d'établissements.

Nancy Lamothe déplore en outre que les directions d'écoles ne participent pas aux négociations en cours entre le personnel et le gouvernement. « Pourtant, c'est nous qui sommes près de l'élève, c'est nous qui avons la réussite des élèves entre nos mains », souligne-t-elle.

Par ailleurs, selon Mme Lamothe, les directions souhaiteraient que certaines enveloppes budgétaires soient gérées à même les écoles, plutôt que de passer par les commissions scolaires, qui sont moins au fait des besoins propres à chaque milieu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine