Retour

Coup d’envoi des 20e Rendez-vous de la Francophonie à Ottawa

Ils étaient près de 500 élèves rassemblés jeudi après-midi à Ottawa pour célébrer le début des Rendez-vous de la Francophonie (RVF). L'événement pancanadien fête cette année son 20e anniversaire.

Les jeunes présents ont entendu les témoignages de plusieurs membres de la communauté franco-canadienne sur les batailles livrées au cours des années. Un message qui a trouvé écho chez les élèves.

« Les Francophones se sont battus pour qui on est aujourd’hui. On peut être vraiment fiers de notre langue parce qu’on a travaillé tellement fort », a indiqué Geneviève Ross, après le rassemblement à l’École Béatrice-Desloges.

Le symbolisme était important aux yeux de la ministre du Patrimoine Mélanie Joly, qui s’est adressée aux adolescents.

« Béatrice Desloges s’est battue pour la défense des droits des Francophones. Un siècle plus tard, on est là, avec des enfants qui parlent français, qui sont le futur de notre francophonie. Comme gouvernement, on veut s’assurer que dans un siècle, on puisse encore avoir une francophonie très forte », a indiqué la ministre Joly.

Plus de 3000 activités se dérouleront sur tout le territoire canadien du 1er au 21 mars. Le rayonnement du français à l’extérieur de l’école représente l’un des objectifs principaux des RVF 2018.

« On a toujours besoin de montrer à nos jeunes qu’il faut qu’on déborde des murs de l’école, qu’on puisse parler en français, faire des activités en français et aller voir des spectacles en français », a souligné Linda Savard, présidente du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO).

Le lancement des RVF à Ottawa a aussi permis aux deux porte-parole de s’adresser aux élèves. L’humoriste Eddy King a parlé du mélange des cultures qui l’habitent alors que Mariette Mulaire a expliqué le rôle du français dans son travail dans le monde des affaires à Winnipeg.

« C’était vraiment intéressant de rencontrer ces personnes-là qui ont surpassé le fait d’être dans un milieu anglophone pour amener la francophonie au niveau où elle devrait être. C’était vraiment inspirant », a mentionné Kassandra Harvey, un des maîtres de cérémonie de l’événement.

Avec les informations de Gilles Taillon

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards