Retour

Créer des liens pour lutter contre le suicide

Les résidents de l’Outaouais sont invités à soigner leurs relations avec les autres et à prendre le temps d’établir de forts liens de confiance avec leurs proches en cette Semaine nationale de la prévention du suicide.

Des activités se tiennent jusqu’à samedi dans la région, comme ailleurs dans la province, afin d’éviter que les personnes en situation de détresse commettent l’irréparable.

Pour le directeur général du Centre d’aide 24/7 de Gatineau, Daniel St-Jean, il est important de réhabiliter la notion de peine, qui doit être vue comme une expérience de vie normale.

« Il y a une honte d’associée au fait de ne pas se sentir à la hauteur, de se sentir dépassé, de se sentir triste, de se sentir déprimé. […] Alors que ce sont des choses toutes simples qui font partie de l’expérience humaine », explique-t-il en entrevue à l'émission Les matins d'ici.

Il souhaite que les personnes en détresse, notamment les jeunes, puissent avoir suffisamment confiance en d’autres pour pouvoir en parler.

Selon lui, la notion même de suicide est tellement tabou, qu’on oublie souvent que derrière elle se cache tout simplement une souffrance. « La personne qui se suicide ne veut pas mourir, elle veut arrêter de souffrir », explique-t-il.

Il invite par ailleurs quiconque qui reçoit les confidences d’une personne qui songe à s’enlever la vie à aller chercher de l’aide rapidement.

« Il reste toujours quelque chose. Il faut trouver à quoi cette personne peut encore s’accrocher […] Il faut miser sur ce qui reste », souligne-t-il.

Plus d'articles