Retour

Cri du coeur du personnel : le CISSS de l'Outouais poursuit son recrutement

À la suite du cri du coeur lancé par des infirmières de l'Hôpital de Hull, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a reconnu, lundi, que la situation est rendue difficile par une saison grippale virulente. Le CISSS précise qu'il poursuit sa campagne de recrutement.

« On a recruté, depuis le début de l’année, 260 infirmières. C’est déjà ça, ce n'est pas suffisant et c’est des raisons pour lesquelles on ne lâche pas et on poursuit le recrutement », a expliqué la directrice des ressources humaines au CISSS de l'Outaouais, Johanne Robertson.

La semaine dernière, bon nombre d'infirmières ont déploré le manque de personnel dans le système de santé pendant les moments particulièrement difficiles d'explosion des cas de grippe cette année.

« Actuellement, la saison grippale qui est particulièrement virulente. Ça ne fait qu’exacerber la situation, alors ça amène davantage de pression sur le terrain. Toutefois, on est actifs sur le plan du recrutement de la main-d’œuvre », a commenté Mme Robertson.

Le CISSS de l'Outaouais fait par ailleurs appel à des agences de main-d'oeuvre. « Elles aussi ont de la difficulté dans plusieurs cas à fournir une main-d’œuvre qualifiée », précise la directrice des ressources humaines.

« Actuellement, on a près de 110 postes qui sont affichés à l’externe, une quarantaine de [postes à] temps complet et 70 postes à temps partiel », ajoute-t-elle.

Avec les informations de Mathieu Nadon

Plus d'articles

Commentaires