Retour

Crise des migrants : le maire d'Ottawa veut faciliter le travail des citoyens

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a tenu jeudi soir un forum public sur la crise des migrants syriens et son appel a été entendu. L'hôtel de ville d'Ottawa était bondé de centaines de personnes venues s'informer du parrainage de réfugiés.

L'exercice visait à permettre aux citoyens, qui veulent venir en aide, d'obtenir des renseignements de la part d'organismes communautaires engagés dans le parrainage et l'établissement des réfugiés.

La Ville et ses partenaires, comme Centraide, ont annoncé comment ils prévoient aider les réfugiés syriens à s'établir à Ottawa. Le maire travaille sur ce dossier depuis environ un mois, avec différents groupes communautaires.

En entrevue à l'émission Ottawa Morning à CBC jeudi matin, le maire a admis avoir reçu des courriels et des appels de résidents inquiets de l'afflux de nouveaux arrivants. Certains d'entre veux voudraient avant tout privilégier l'aide aux Canadiens.

« Je trouve souvent ironique d'entendre des gens qui parlent avec un fort accent, qui sont visiblement eux-mêmes de nouveaux Canadiens, dire que nous ne devrions pas accepter plus d'étrangers [traduction libre] », a-t-il souligné en anglais sur les ondes de CBC. Il estime que de tels commentaires comportent une certaine pointe de racisme.

Le maire estime que les municipalités doivent participer au processus d'accueil de migrants au pays, puisque ceux-ci viendront habiter dans les villes.

Le forum commence à 17 h à l'hôtel de ville et se déroule jusqu'à 21 h. Il sera suivi d'une séance d'aide juridique du programme de soutien au parrainage de réfugiés de l'Université d'Ottawa.

Parmi les centaines de citoyens qui ont participé à la rencontre, se trouvait Denis Therrien. Comme beaucoup, il est ébranlé par les risques que prennent certains migrants pour fuir la Syrie.

Des immigrants syriens, présents à la session d'information, ont été touchés de voir autant de gens se déplacer.

Une des participantes, Assmaa Bailouni, est Syrienne et a immigré ici il y a trois ans.

« Je suis impressionnée et fière qu'autant de gens soutiennent l'arrivée de migrants à Ottawa », explique-t-elle.

D'autres séances d'information devraient être organisées prochainement.

Avec CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine